Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #zeste d'amour

Présenté pour la première fois en février 2019 , il vous sera facile de le retrouver dans la rubrique    "Labelorchidée " pour avoir les précisions nécessaire à sa culture .

Il a pris un peu de retard sur sa floraison celle ci intervenant généralement fin d'hiver , début de printemps, mais peut on vraiment lui en tenir rigueur .

Ses pétales si finement fimbriées lui donnent un air d’extrême légèreté, sa couleur tonique jaune canari, ses effluves agréablement parfumées suffisent à le rendre très séduisant . La plante  de taille moyenne trouvera toujours une petite place .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est bon de rappeler qu'un repos au sec en hiver  est nécessaire pour assurer la future floraison. D'une année à l'autre la plante n'a pas tellement grandi sur le plan horizontal , mais a produit 3 nouvelles cannes .

A l'apparition des jeunes pousses il est bon d'être vigilant à ne pas trop les mouiller, lorsque cela arrive l'eau ne devra pas stagner trop longtemps évitant ainsi leur pourriture .   Merci de votre fidélité à très vite                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #zestes d'amour

 

Comme son nom l'indique grande variabilité où les fleurs peuvent apparaitre l'une avec un labelle avec " picotis " blancs et l'autre non .

 

On aime sa couleur , sa forme, son parfum, sa taille , il se glissse partout, et sa grande facilité de culture le place en bonne position pour figurer chez les collectionneurs orchidophiles.

 

 

Je le cultive en mode tempéré chaud et humide pendant sa période de croissance , avec un repos hivernal un peu plus sec , frais et lumineux.

 

 

Je vous ai présenté ce Maxillaria variabilis pour la première fois le 4 mai 2017 . Je vous invite à le retrouver dans le retrouver dans la rubrique ' Labeorchidée " où vous y verrez le montage sur plaque de liège recouvert de mousse retenue par un grillage .

Issu d'une division en 2016 merci encore Arcane 95 pour ce cadeau  , la plante est discrète de par sa taille et ne manque pas de se rappeler à moi par sa floraison estivale régulière depuis .

A très vite merci de votre fidélité

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie

Le genre Miltassia s'inscrit dans la plus totale expression de légèreté et de délicatesse . Exemple parfait de réussite de la main de l'homme cette création horticole savant mariage entre Miltoniopsis  et Brassia à tout pour nous séduire . Un léger parfum s'échappe des boutons floraux. les couleurs juxtaposées sont harmonieuses dans des tons de pourpres violets très foncés sur les rayures des pétales et sépales , avec un virage au rose sur un labelle en forme d'étendard dont la base aurait été estampillée de grains en forme de petits pois .

Le Maitre s'est donné du mal pour accomplir de telles prouesse mais le résultat est là.

 

 

  Culture en pot sur un substrat fait de billes d'argiles écorces de pin et polystyrène.

Ces plantes ont besoin d'une hygrométrie élevée plus de 70% et se contentent d'une lumière douce .

Il est un indice facile à retenir lorsque la lumière est trop vive , le feuillage rougit à contrario lorsqu'elles manque de lumière il devient vert foncé.

Voila qui devrait permettre de trouver la bonne exposition

S'adaptant parfaitement à nos intérieurs à condition de respecter leur besoin d'humidité  . Il suffira d'ajouter à leur coté des coupelles ou autres récipient remplis d'eau pour les satisfaire .

 

 

la hampe supporte généralement 3 à 4 fleurs qui restent épanouies 4 à 5 semaines . La floraison intervient au printemps ou début de l'été.

En période d'hiver il est préférable de réduire les arrosages qui ont été réguliers jusque là et de placer alors la plante prés de la lumière et dans un endroit frais 15°  à 18° si possible  ce qui va avoir pour effet d'induire la prochaine floraison.

Si vous avez envie d'adopter un Miltassia Shelob tolkien je vous souhaite une belle réussite , si la timidité vous empêche de sauter le pas ,rangez là au placard et faites vous plaisir .

Bras et jambes tendus jupon au vent la belle fait son entrée en scène. A très vite 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #zeste d'amour

Présenté en mars 2015 ce sublime Sedirea japonica est resté sagement dans sa classification il n'a pas beaucoup grossi quelques feuilles et des racines sont venues étoffer le plan . Je le retrouve en floraison toujours aussi attrayante aussi bien dans sa forme que dans ses couleurs tendres et son doux parfum.

en deuxième partie de floraison il a malheureusement été victime d'une attaque de cochenille passée inaperçue tout d'abord . Blanc sur blanc c'est facile de se camoufler, l' objectif ne s'y est pas trompé  et a révélé la supercherie

Inutile de préciser qu'elles ont été délogées . A l'aide d'un coton tige mouillé à l'alcool ménager la toilette a été effectuée et une petite vaporisation à 20cm de distance à terminée l'opération sauvetage .

La plante a terminée sa floraison sans problème et se porte très bien .

Je poursuis sa culture comme un Phalaenopsis .

On va pouvoir mettre dans les gestes sécures la prise de vues . " Être là au bon endroit , au bon moment " Une idée à creuser

A très vite merci de votre fidélité .

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #zeste d'amour

Une belle surprise pour cette floraison issue d'une division de plante il y a deux ans . La plante mère débordait grandement du pot à l'automne avant la rentrée des plantes en serre je me suis décidée à faire un rempotage suivi d'un dédoublement .

Après l'avoir fait , je me suis rendue compte qu’un pseudobulbe c'était détaché , seul en principe comme il est cité dans les manuels il n'avait pas de très grosses chances de survies, on dit toujours de garder 3 pseudobulbes pour une division .

Impossible de laisser celui- ci sans tenter quelque chose un petit pot à faisselle à fait l'affaire , et voilà l'aventure qui commence . Récompensée à tous les niveaux puisque j'ai eu la surprise il y quelques jours de voir apparaitre une hampe porteuse de 7 fleurons grandioses et délicatement parfumés .

En vérité il ne faut jamais abandonner et laisser toujours une chance à la plante de s'exprimer . La plante mère prépare elle aussi une hampe elle a juste un petit décalage à croire que son " rejeton " était pressé de se montrer avec fierté . Je vous laisse imaginer ma joie .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette plante est chez moi depuis 2014 et vient de chez Joël Jack

Je ne donne aucune période de repos à ce brassia , il reçoit régulièrement arrosage et fertilisation, une exposition lumineuse et une ambiance tempérée , l'hygrométrie est entre 60 et 70%

Il est incontestablement remarquable ses formes arachnoïdiennes le place dans l'originalité absolue, et sa fidélité  le rend très attachant.

 

Je vous retrouve très prochainement avec la floraison de Sedirea japonica .Merci de votre fidélité .

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #zeste d'amour

Belle performance pour ce Zygopetalum hybride que je vous avez présenté dans sa toute première floraison en décembre 2018  . Après avoir passé une estive au jardin  qui lui a été profitable , le voilà de retour avec deux hampes dotées de 3 et 4 fleurons .

Cet épiphyte originaire d ' Amérique du sud tropicale a des pseudobulbes bifoliès , ses inflorescences porteuses de grandes fleurs parfumées aux tons violet très foncé ont une longue tenue de floraison  dans le cas présent 5 semaines.

Les pétales et sépales sont similaires ponctués dune pointe verte , les pétales et sépales dorsal dressés, tandis que les sépales latéraux se situent en arrière du labelle en position retombante .

Le labelle suscite l'attraction principale ourlé d'un fin liseret blanc il se présente en pavillon juponné grand format pour une piste d' atterrissage balisée destinée a inviter et a guider  les visiteurs potentiels.  (pollinisateurs )

En tout début de floraison les bords du labelle se tournent vers l’intérieur lui donnant un aspect  trés différent.

Ces exigences :

beaucoup de lumière un maintient humide du compost , aucune période de repos , une apport d'engrais régulier en été un peu moins à partir d'octobre . De par sa classification tempéré / frais il peut facilement en région méditerranéenne rester à l'extérieur jusqu'à mi octobre .

A très vite

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #zeste d'amour

Cette trouvaille dénichée en février 2019 et présentée le 12 mars a refait une belle ombelle un an après ce qui me permet de la partager .

Toujours aussi élégant aussi bien par son feuillage aux teintes pourpre sous le dessous des feuilles et ses fleurs justes raffinées dans le détail ,  ses pétales et sépales redressées vers l'arrière comme un défi à sa délicatesse, sa floraison pimpante , distinguée à souhait font de cet Epidendrum l'Orchidée bonheur .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne lui donné aucune période de repos , un sbstrat maintenu humide un apport d'engrais régulier et une bonne luminosité .

Au vue de sa facilité de culture cela donne envie d'enlever l'étiquette qui enferme les orchidées dans des cases de plantes difficiles .

a très vite daphnie

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #zeste d'amour

Ce Dendrobium est considéré par les amateurs comme l'un des plus prisé , à ceci prêt que je lui décernerai la palme de " l'Orchidée capricieuse "

Acquis en 2002 et présenté sur ce blog dans la rubrique les orchidées de Daphnie de A- à Z où vous trouverez des précisions de culture

Toutes au long de ces années il s'est contenté de produire de belles cannes érigées avec à l'apex deux ou trois feuilles mais les floraisons sont passées à la trappe , malgré le respect des conditions de culture imposées c'est à dire un repos strict dés l'automne  régime au sec .

Le printemps 2020 a changé la donne lorsque je me suis rendue compte que deux thyrses se préparaient

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

malheureusement l'une d'entre elles a servi de repas aux gastéropodes

Aujourd'hui en fleur la grappe restante longue de 25 cm est porteuse de 22 fleurons d'une intense luminosité .

Pétales et sépales jaune d'or forment une corolle autour du  labelle frangé d'un orange soutenu accentuant le contraste , donnant  à l'ensemble une vision céleste brillante des plus charmantes, enveloppée d'un parfum délicat.

Prochainement Epidendrum pseudepidendrum Renée Marques

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Labelorchidee

Panisea uniflora semble s'être longtemps cherché , après avoir été classé synonyme de Coelogine ,il est aujourd’hui répertorié  aux Jardins de Kew comme genre à part entier répartis en 7  espèces épiphytes ou lithophytes répartis dans l' Inde  et  la Chine .

On le rencontre notamment au Népal entre entre250 et 2300 mètres . D'aspect miniature compact , des pseudobulbes ovoïdes sur lesquels à leur base émerge une hampe florale courte porteuse d'une fleur unique aux tons jaune  virant légèrement vers le rose saumoné sur son labelle et en fin de floraison.

Panisea signifie  égaux sans doute pour faire référence aux sépales tous semblables.

Ses besoins en humidité ne sont pas très important il est bon de maintenir son taux à 50%  et de le conduire en culture mode tempéré  sans période de repos , de lui choisir une exposition moyennement éclairée.

Si la plante est de taille moyenne son inflorescence  unique ne passe pas inaperçue, offrant un ordre de grandeur quelque peu disproportionné  .

  ici en fin de floraison où ses couleurs saumonées s'accentuent sur le labelle lui donnant un aspect encore plus charmeur .

En préparation Epidendrum René  Marqués ,Epidendrum falcatum , Dendrobium densiflorum, zigopetalum à très vite .

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Labelorchidee

Originaire principalement de Bornéo et rencontré  à des altitudes comprises entre 0 et 850 mètres cet épiphyte parfois lithophyte de petite taille présente des aspects tout à fait séduisants , et pour ma part je n'y es pas échappé.

Tout d'abord un parfum léger est venu timidement  me taquiner ,  comme une invitation sans doute au rapprochement , le reste s'est fait en un clin d’œil.

Des fleurs de petites taille (3cm ) portées par des hampes d'abord dressées , puis arquées , jaunes à jaunes verdâtres ponctuées de taches rouges se positionnaient avec grâce .

 

 

L'inflorescence se caractérise par sa forme aplatie en zigzag ,  continue de grandir pendant toute la péroide de la floraison . Les fleurs s'épanouissent les unes après les autres . Sa floraison est possible toute l'année avec une période de préférence d'avril à juillet .

 

Cette espèce peut produire des fleurs pendant plusieurs années sur la même hampe . Il est donc très important de bien la conserver et de ne pas la couper.

 

 

 Les sépales latéraux sont larges et ponctués de taches rouges , le labelle trilobé de couleur blanc jaunâtre se termine par une petite dent pointue .

Ce Phalaenopsis se cultive en tempérée chaud, dans une atmosphère très humide , ensoleillée  sans période de repos si ce n'est qu'un léger ralentissement sur les arrosages pendant l'hiver .

Une luminosité maximale est nécessaire pour assurer ses futures floraisons .

A très vite .

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog