Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

  Chargée d'un ciel  bas, sous la grisaille, la pluie  fine tombe presque silencieuse . Le jardin s'égoutte , s'abreuve, se ressource , profitant de la manne céleste arrivée juste à point pour désaltérer les assoiffées.

Feuilles et fleurs laissent doucement s’échapper les gouttelettes un instant retenues , disposées de façon telle que la photographe  en profite pour capter la scène enrichie par ses perles naturelles .

La nature est immensément belle  .

 

Fleurs d'ail, pétunia, pélargonium, sauge, ou encore rhododendron s'énorgueillirons des perles de beauté

A se rapprocher on se prend à vouloir pénétrer dans l'intime , le détour est si riche de détails abrités  que l'on est à la fois fasciné et troublé devant tant de merveilles .

Focalisées, capturées par l'objectif , les partager ensuite reste une belle aventure .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bletilla striata

comment ne pas être fasciné par la structure florale mise en place par ces fleurs de citronniers.

Je vous souhaite une bonne semaine au jardin à très vite .

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Un pied dans la serre , l'autre dans le jardin la passion de la jardinière n'en est as pour autant déstabilisée. Elle s'émerveille de chaque floraison.  Ressent toujours une profonde émotion à la découverte du renouveau , à la fidélité des espèces déjà bien installées depuis longtemps ou encore de celles qui en sont juste à leur acclimatation.

la liane de la Bignone capreolata persistante en Vaunage ne s'est délestée que de quelques feuilles  cet hiver , sa parure d'un vert foncé brillant se pare d'une foultitude de petits cornets rouges à l'extérieur , jaune en dedans évoquant les délices exotiques et invitant à une pause  " café " par les effluves qu'elle disperse amplement .

La cimbalaire des murailles suscite en moi un sentiment de tendresse je la trouve très courageuse , un rien d'espace lui suffit , elle en profite pour s'étaler et prospérer .

Retour des tulipes aux teintes toniques son jupon frangé lui confère un air de "Grande aristocrate "

jolie pièce florale.

 Apporté par une passionnée " merci beaucoup " l' Oxalis corniculata nommé à La Réunion Ti- trèfle espèce très commune partout dans l’île , est considéré comme une adventive , qu'importe je l'ai installé dans un pot , s'il décide d'extrapoler ses graines on jugulera . Ses petites fleurs sont comme des soleils et méritent une place dans ce jardin de curé .

  Primula auricula à collerette verte.

                                                        Bonne semaine au jardin à très vite

 

                                                                               Daphnie

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures

Classification :   Epidodendroideae , cymbideae, maxillariianae, le genre comporte 9 espèces apparentés aux lycastes , plus 4 hybrides naturels qui ont été classés en deux groupes selon les couleurs de leurs fleurs .

Anguloa à fleurs jaune ou rouge ou encore jaune et rouge  appelés " tulipe jaune "

Anguloa à fleurs blanches ou blanches et roses .

Originaire du Venezuela et de Colombie une floraison qui intervient en période estivale pour une durée de 3 semaines environ.

Etymologie : Le nom du genre en hommage à Don Francisco de Angulo directeur général des mines du Pérou et passionné de la flore florale .

Habitât naturel :

On les rencontre dans les régions tempérées des Andes à des altitudes comprises entre 1500 et 2100 mètres . Venezuela , Colombie, Équateur, Pérou

Description :

Genre sympodial  épiphytes ou terrestres , parfois lithophytes en position plus exposée au soleil, gros pseudobulbes à hautes et larges feuilles plissées souvent caduque à l'automne .

La hampe florale prend naissance à la bas des pseudobulbes , et offre une grande fleur plutôt charnue en forme de coupe , parfumée et peu ouverte.  pétales et sépales libres entre eux et similaires , mais les pétales sont plus petits . sépales latéraux décurrents le long du pied  de la colonne . Le labelle coriace , trilobé est caché par les autres pièces florales

Originaire des zones montagneuses du Venezuela et de Colombie cet hybride primaire entre Anguloa Clowesi et Anguloa hohenlobii est un des plus rare, le revers des sépales est jaune et l'intérieur des sépales et des pétales est rouge .

Les Anguloa sont très proches des lycastes avec lesquelles elles sont très souvent hybridées

Anguloa uniflora fut découverte à Muna sur les pentes orientales de la cordillère des Andes

Culture

choisir des pots stables , bien drainés avec un substrat pour orchidées à changer tous les 2 ans .Les Anguloa supportent mal la chaleur , mais ont besoin de lumière intense sans soleil direct .

Arrosages fréquents en période de végétation du printemps à la fin de l'été , en évitant de mouiller les feuilles et les nouvelles pousses qui sont fragiles .

Garder une hygrométrie autour de 50% est souhaitable .

En hiver les arrosages plus espacés , l’hygrométrie plus faible , l'apport d'eau juste nécessaire pour éviter le flétrissement des pseudobulbes .

Chausson d'amour divin , totalement irrésistible

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Unie pour le pire et le meilleur la jardinière s'adapte aux caprices d'avril qui s’encapuchonne pour se protéger des rafales de vent froid , et si les giboulées de mars sont loin , les averses bienfaitrices abreuvent les plantes qui mettent à profit cet élixir de vie si nécessaire à leur épanouissement.

La ronde des freesia

 

 Magie des couleurs acidulées

Frénésie des effluves douceureuses

Rusticité à toute épreuve

Fidélité des floraisons printanières

bonus en tout genre ......

Tout en poursuivant notre bonhomme de chemin, restons craintif à la colère d'avril , la vigilance s'impose

Estival ou glacial, aride ou torrentiel le ciel d'avril ne cesse de surprendre " jamais pluie de printemps n'a passé par mauvais temps "

Les agrumes en ont profité pour se vêtir de leur parure si pure si odorante et, si pleine de promesses 

 

 

A l’écart quelques iris de Hollande se fraient un passage à travers le feuillage du ciste MR A

lan Frad

Passez une bonne semaine au jardin à très vite

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures

Classification :  Epidendrodeae, vandeae, angreciinae

Le nom du genre du Maltais angueck désignant des épiphytes à croissance monopodiale fut établi par Mathieu de Saint Vincent. Ce genre comprend environ 220 espèces parmi lesquelles certaines sont lithophytes ou semi-terrestre  .

Habitât naturel :  Afrique Tropicale , sud de la Réunion, Madagascar et ses îles notamment l'île de Noisy Be appelé aussi Ile parfumée   , les îles Comores 

On pourrait répertorier ce genre en deux sections les angraecum ( petites espèces )

                                                                                 les angraecum  ( grandes espèces )

Ils vivent en douceur dans les mousses de forêts humides ou à l'inverse dans des conditions extremement dure sur les rochers en plein soleil à 2000 mètres .

Description : Les inflorescences sont axillaires avec une ou plusieurs fleurs en grappe, soit très petites , ou à l’inverse très grandes  , de couleur blanche , verte , jaune ou ocre

Les pétales et sépales libres assez similaires entre eux , et souvent très étalés.

Le labelle presque toujours concave , entier ou lobé possède un éperon basal plus ou moins long , parfois très court , mais toujours rempli d'un nectar qui recueille tous les suffrages .

 Angraecum Germnyacum a des formes particulièrement gracieuses ,il  vit dans les forêts mousseuses de Madagascar entre 1000 et 2000 mètres

 

 

 

Ces orchidées dépourvues de réserve offrent une étonnante diversité de dimensions, de formes, de tailles de fleurs et de feuillages. Seul point commun le parfum

Pollinisation : les espèces à éperon long sont pollinisées par des papillons nocturnes style sphyngidés ,    xanthopan morgani praedicta , celles sans parfum et à éperon court sont pollinisées par d'autres animaux .

Ainsi Angraecum striatum de l'île de la Réunion est pollinisé par de petits oiseaux de la famille des zosteropidae  (oiseaux à lunettes )

Culture : sans période de repos , arrosages réguliers abondants pendant la période de végétation, plus espacés ensuite avec un engrais équilibré 1 arrosage sur 2

Maintenir un taux d'humidité entre 75% et 80%

La culture à l'extérieur est possible  de juin à fin Août  en région Occitanie plus tard pour ceux cultivés en serre froide, les températures extérieures ne doivent pas descendre en dessous de 10°

Rempotage:  Seulement lorsqu'ils débordent de leur contenant , ils ont horreur d'être dérangés

Remarque particulière  : Lors des vaporisations du feuillage , veillez à ce que l'eau ne stagne pas au point d'attache des feuilles .

 

 

 

 

 

 

 

 

dont la particularité est d'avoir des feuilles cylindriques

L'une des plus belles espèces surnommée

La comète de Madagascar

Merci de votre fidélité

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog