Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Articles avec #au fil du temps catégorie

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

 

La magie des fleurs et leur pouvoir sont parfois totalement inexplicable , le fait est là bien tangible ressenti comme  un lien invisible, qui soudain ce met en place et devient inéluctable  .

Une attirance irrésistible , un besoin impératif d'admirer , de découvrir, d'entrer dans la précision des moindres détails,  d'être là  à chaque instant   pour surtout ne rien rater de ce que l'on pressent comme l'événement .

Alors   se presse dans vos pensées la question clé    Va t'elle s'ouvrir ce soir ?

, le temps suspens  alors son vol , les instants qui vont se succéder sont entièrement consacrés à vivre en symbiose les moments forts qui vont nous conduire à l'apothéose finale.

Il n'est pas si courant d'éprouver des sentiments d'attirance aussi puissant , mais cette fleur énigmatique a su créer une émotion presque religieuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant l'épanouissement elle se devra d'effectuer une torsion pour se retrouver en mode ' résupinée" et offrira ainsi à son pollinisateur l’accès direct .

Epiphyllum oxypetalum famille des cactaceae à feuillage persistant d’entretien facile, des besoins en eau moyen , une faible résistance au froid . A résisté cet hiver à - 2° protégée d'un voile et au sec.

Emplacement mi ombre mi soleil levant ou couchant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le tube floral rouge est très long en forme de pipe hollandaise peut mesurer entre 13 et 15 cm de long pour un diamètre de 1cm.

Les pétales extérieurs sont étroits et rougeâtres se distinguant des pétales internes oblongs blancs.

La chaleur joue un rôle important dans le déclenchement de l'ouverture des boutons . Prêt a éclore ils peuvent restés fermés plus longtemps si la température ne remonte pas assez.

l'intérieur est un véritable petit nid douillet , chaque étape de l'ouverture laisse un peu plus entrevoir une myriade de petits filaments porteur de pollen

Epiphyllum oxypetalum se rencontre au Mexique Guatemala Guadeloupe et Martinique .

Dans les manuels il est donné pour une résistance à 13° en réalité il supporte des températures plus basses sous abri et au sec .

Un apport d'engrais " tomates ' dés le mois de mars

Cette fleur exubérante, envoutante, captivante,en Chine se fait appeler Tanhua yi Shiam  qui dure peu de temps . En japonais Gekka bijin la belle sous la lune .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son port désordonné plus ou moins retombant se ramifie abondamment et avec l'age on obtient des sujets imposants qui nécessitent parfois un bon lestage du pot sous peine de le voir basculer .

 

              For Ever

 

le lendemain 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Venues à " pattes d'ailes " je ne sais d'où, en grand renfort les butineuses jouent leur doux concert printanier. La mélodie résonne comme un hymne à l'espoir , virevoltant, tourneboulant autour de ces branches recouvertes de fleurs qui n' attendent que leur visite .

Le spectacle met le cœur en joie, la tâche est accomplie avec minutie plutôt deux fois qu'une , l'affaire est d'une grande importance.

 

 Timidement Juste en dessous de lui la spirée de Van Houtte se couvre d'une multitude petits yeux vert qui ne demandent qu'à s'épanouir .

L'hellébore fétide et de corse sont au rendez vous

 

Les orientalis  se sont joliment et royalement essaimées formant actuellement de véritable colonie dispersées en bordure , ayant perdu toute fidélité avec les couleur de leur pied d'origine mais ayant inventé des adorables  picotées .

fleur d'origine

mutantes   

 

 

  Pas de quoi s'en plaindre bien au contraire  .

Cette année les violettes sont en grande forme choisissant de se plaire en pelouse impossible de marcher dessus ce serai un sacrilège, la jardinière sera respectueuse.

 et toutes ne rentrent pas dans la photo désolée mesdemoiselles

       

                                                             

Le rosier  dont le nom a momentanément quitté ma mémoire , reprend du service son élégance et son parfum toujours appréciées

Crassula ovata scintille et cet Echeveria  s’apprête a en faire tout autant 

Bonne semaine à très vite au jardin  

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Qu'il est doux de flâner dans les allées du jardin à l'heure où les plantes se préparent a affronter les rigueurs de l'hiver, les feuilles  avant de tomber à terre se parent d'une belle dorure comme pour en atténuer le choc . Dans quelques jours elles joncheront les parterres donnant au jardin une autre dimension

 Les plantes d'arrière saison  s'interposent à ce cycle naturel , et les accoutumées des mois frileux s'installent pour faire valoir leur droit à la reconnaissance du moment.

Je vous invite à prendre un instant pour flâner dans le Jardin en Vaunage 

Implanté à " l'imprévu " dans un endroit totalement insolite  ses lampions d'un bleu profond illuminent ce coin de jardin une passiflore c'est jointe à lui des promesses pour l'été prochain.

Autre lanterne celle du dipladenia qui n'a pas encore envie de me priver de ses boutons floraux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

j'eusse bien aimé rabattre un peu ce polygala mirtyfolia que je conduit sur tige et qui a pris une belle envergure , mais sa floraison est en discontinue depuis mai 

presque tous les rosiers se mettent en dormance hors mi Louis de Funés

Pour garder de la couleur quelques indestructibles ont pris place 

 

    

 

La grisaille peut venir nous aurons de quoi la rendre moins désagréable , et la promesse du retour des beaux jours s'inscrit déjà

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Après deux ans d'adoption cette été je découvre enfin et  profite d'une floraison insolite que j'ai le plaisir de partager .

 Timide apparition d'un bouton qui pourrait passer inaperçu et ce serai bien dommage 

     huernia keniensis

 famille des apocynacées originaire du Kenya et de Tanzanie, poussant dans des endroits secs caillouteux , broussailleux entre 1400 et 2200mètres

 

 

 

petite plante à tige 5 angulaires de couleur gris vert , rougeâtre à l'apex

 

 

Les fleurs bisexuées partent de la base elles sont en forme de campanule ou d'étoile à 5 branches et 10 pointes .

 

De couleur violacée presque noire côté intérieur et côté extérieur la couleur  crème est parfaite pour le contraste .

 

 

 

La floraison intervient de juin à septembre et cerise sur le gâteau sans odeur de charogne . Elle se cultive comme plante ornementale en jardin de rocaille ou en pot à protéger du froid c'est une frileuse.

Chez Huernia keniensis 5 variétés ont étés reconnues , principalement sur la base de différence dans la taille et la forme de la corolle .

Toutes requièrent une grande luminosité, et pas d’excès d'arrosage 

 ouverte en totalité elle laisse découvrir un pièce florale de toute beauté 

Insolite, curieuse, surréaliste, baroque, excentrique, singulière, tous ses adjectifs lui conviennent à merveille j'espère que nous la retrouverons dés l'an prochain.

A très vite 

L'illusion de la fantaisie 

fait place à la

réalité

Rêvons d'une

étoile 

qui fleurirait encore et  toujours

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Là où Mistral chante la Provence au pays des cigales et des jardins en fleurs, mais aussi en Camargue où encore plus loin, Monsieur l'astre solaire s'est emparé du ciel.

Brûlant sont ses rayons , et la flore suffoque, résiste, s'adapte, implore avec ferveur l'ouverture des vannes venant lui délivrer quelques gouttes de pluie .

Monsieur météo sourd et bien décidé à le rester encore quelques jours, est parti en vacance, avant de s'absenter sur son calendrier il a inscrit ses mots :

Dans ces conditions nous allons profiter au maximum de ces belles journées et rendre visite aux plus résistantes ou à celles qui ne souffrent pas de ces températures excessives , on nous promet l'approche des 40° demain 

Cette petite araignée a trouvé un nid douillet dans le calice du dipladénia 

L'adénium obésum se moque de la chaleur et en profite pour s'épanouir en toute liberté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

si l'hiver il se déshabille totalement ( perte du feuillage ) il  se pare au printemps tout d'abord de verdure, puis ensuite l'été exulte ses nombreuses corolles à la gorge profonde d'un rouge vermillon qui laissent entrevoir 5 filaments ( les étamines ) délicatement disposées.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rester dans les tons un Canna après avoir fait une première floraison et fait l'objet d'un rempotage se plait la renouveler  

j'aime ses grandes feuilles qui donne au jardin un petit air d'exotisme 

Salvia " Amistad " entame une floraison

  beaucoup plus discréte mais tout aussi fidèle commelina communis ou misère Asiatique 

Petites fleurs hermaphrodites mellifères renouvelées chaque jour durant tout l'été 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

trouvé lors d'un d'arrosage joli petite chenille du grand paon de nuit à protéger 

Bonne semaine à très vite 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

 Les heures s'écoulent chaudes ensoleillées , le jardin inondé de lumière voudrait  s'assoupir  un peu   Il baigne dans une torpeur accablante, les stridulations des cigales  l’empêchent de sombrer dans un sommeil réparateur il  lui faudra attendre la tombée de la nuit pour espérer des températures clémentes et réparatrices

 

La végétation pour l'heure ne se plaint pas de cet état de fait verdoyante, luxuriante  , exubérante , elle offre ses généreuses floraisons , et le crinium se laisse admirer par les visiteurs toujours surpris par ses nombreuses hampes ( 18 ) pour l'instant

Mina Lobata  ou Ipomée lobata encore appelé Drapeau Espagnol à cause de la couleur de ses fleur qui varient au fur et à mesure de la floraison.

 

Elle mérite d'être placée dans un endroit dégagé pour pouvoir profiter de sa légèreté , se balançant au moindre souffle du vent ses " Plumes d'Indien " comme on les surnomme volontiers sont pleines de délicatesses 

 

 

Associé dans sa vie en bac le dipladenia rouge a adopté son frère le dipladenia blanc pour former un mélange charmant , potée pleine de promesse

 

je vous souhaite une bonne semaine 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Le mariage étonnant et heureux  des couleurs , des formes, des espèces invitées confère le  style très personnel du jardinier et reflète son âme .

Ceux qu'il considère comme ses trésors font l'objet de soins attentifs et de surveillance intense.

Le lis longiflorum Pink perfection à la couleur rose carmin offre avec son parfum ses  belles étamines 

Tout près de lui la variété hybride Longiflorum x oriental Triomphator joue les stars avec ses trompettes d'un blanc pur largement rayé de rouge vif , conjuguant leur parfum ce petit coin du jardin est rempli d’effluves puissantes et enivrantes à humer par petites touches 

 

 ce coin de jardin à l'ombre aux heures les plus chaudes reste très lumineux grâce à la présence des lis et de l’althéa conduit sur tige 

 

 

Voici un de mes trésors Céropegia sandersonii tout simplement parce que il suscite en moi une émotion qui s'inscrit dans l’émerveillement des richesses de la nature 

Tel un funambule contorsionniste les fleurs accrochées sur des tiges accrochées à des aériennes et graciles lsemblent avoir étés sculptées comme des lanternes japonaises.

  l'architecture complexe de la fleur n'est pas due au seul fait du hasard .

Le tube de la corolle renferme le nectar destiné à attirer les insectes 

La partie supérieure en forme de cornet protège les organes reproducteurs étamines et pistils

Dans un premier temps les cinq doigts de la corolle sont soudés , ce qui limite l’entrée vers le cœur de la fleur aux seuls insectes  pouvant assurer la pollinisation . Une fois la fleur fécondée la fleur a toute liberté pour s'épanouir.

Comble de l'élégance le bord du cornet se pare d'une rangée de petits fils blancs

Cette liane se rencontre sur la côte du Natal et jusqu'au Zululand en Afrique du Sud mais aussi au Mozambique .

                                     Linné l'avait décrite comme " la fontaine de cire "

Je la trouve tout simplement magique et je me réjouit de cette incroyable rencontre à très vite.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Le rêve et la poésie font alliance commune , et la beauté naturelle du végétal fait le reste , il n'y a plus qu'à se laisser porter par la vision de quelques élégantes aux couleurs chatoyantes.

Inondé  de lumière et rempli de parfum le Jardin en Vaunage resplendi .

Noctocactus Schlosseri une  profusion d'étamines,des aiguillons radiaux blancs et centraux brun rouge, longs constituant le spectacle de la pièce florale , s'ouvrant et se refermant sur plusieurs jours, délivrant à chaque fois un condensé de pure merveille.

 

 

 

 

Les floraisons des lis et des hemerocallis s'échelonnent puisant avec aisance dans la palette des couleurs , à pétales pointus ou plus arrondis ils incarnent la luxuriance 

 

Très proche l'une de l'autre elles piochent mais juste différentes elles jouent  les orgueilleuses 

Approximativement dans les même teintes le lis Martagon botanique très recherché que l'on trouve au naturel des les Pyrénées et les Alpes.

Difficile à faire refleurir dans des terrains calcaires , a trouvé sa place à l'ombre d'un Cade bénéficiant de l'apport acidité de celui-ci 

  

Il faut un coin détente pour laisser couler les heures chaudes ou le soir à la nuit tombée pour écouter les bruits jusque là passés inaperçu. Zoé n'est loin

                                                                    A très vite 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

 

La passion " fleurs " peut se vivre à l'infini et nous entraîner dans les rêves les plus fous , un carré de terre , une terrasse , quelques pots,  et l'esprit peut voyager dans des contrées lointaines, inviter des plantes venus du bout du monde , créer un monde où tout ou presque est permis .

Je vous invite à venir avec moi découvrir les floraisons du moment 

direction le Brésil avec ce Goyavier une floraison spectaculaire dommage qu'il n'y ai pas de fructification . Ces fleurs sont dioïques  soit femelles soit mâles , il faudra donc avoir l'un et l'autre pour une pollinisation. Il existe une variété auto-fertile 

pourtant la proximité pourrait favoriser les échanges 

 

Remontée en floraison de Bignone Capréolata  ou Trompettes de Virginie au doux parfum de chocolat café , cette plante originaire du Sud de l'Amérique est une excellente grimpante au feuillage vert foncé persistant , ses jeunes vrilles s'accrochent au moindre support.

 

Après le Brésil, la Virginie ,  petit ou grand détour par la Corée du sud , le Japon , la Chine où l'on rencontre les hemerocalle " lis d'un jour " lancent leurs calices colorés et ouverts sur de magnifiques étamines .Il existe plusieurs coloris celui-ci au Jardin en Vaunage  est toujours en tête des premières floraisons.                                                                                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

certains pieds sont installés plein soleil, d'autres mi-ombre sans aucune interférence sur les floraisons 

Chèvre-feuille Henry Cooper Beauty aux fleurs toutes en légèreté allant du crème au jaune pour finir orangées forte liane aux feuillage persistant 

Sauge de Graham Salvia microphilla une indestructible résiste à tout 

fin de floraison pour les cosmos qui font alliance de couleur avec le Feijoa

Bonne semaine au jardin à très vite on se retrouve avec la floraison du notocactus 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

 

                                        La passion des fleurs se vit au jour le jour 

Juste magnifique éclaboussant d'étamines en forme de bouquet d'artifice, le Millepertuis aux vertus multiples brille de tous ses feux , en petit buisson ou en forme rampante il donne au jardin un éclat sans pareil 

 

 

 

 

 

Apaisant, calmant , antidépresseur, surnommé " le chasse diable " il sert à repousser la mélancolie , il aide à l'endormissement, 

 

Cette plante herbacée vivace se plait dans les endroits secs et ensoleillés, dégage un léger parfum d'encens lorsque l'on froisse les feuilles ou les fleurs 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un pot au pied d'un citronnier arrivées par semis naturel ( merci le vent ou les oiseaux) ces petites pensées réapparaissent  fidèlement depuis plusieurs années.

Une fleur qui s'installe dans un endroit peu conventionnel mérite le respect et à mes yeux ne doit pas être dérangée dans la mesure du possible . .

Des têtes bien remplies c'est le temps des hortensias 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cactus de pâques Rhipsalidopsis

souvent confondu avec le cactus de Noël Schumbergera, de la famille des cactacéesapprécie la lumière et l'humidité  , il a pris

beaucoup de retard , mais comment ne pas lui pardonner lorsqu'on profite dune couleur aussi  exceptionnelle .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le nénuphar se fait discret 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rhaphiolepis delacouri surnommé par les Anglophones Aubépine Indienne sans doute en rapport avec la forme de ses fleurs évoquant celles de l'aubépine

Ce petit arbuste persistant, compact, aux feuillage vert olive brillant aux fleurs parfumées nectarifères est très visité par les abeilles .

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog