Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

Les orchidées de culture facile et parfumées,  sont en priorité une question de choix personnel .En chacun de nous réside des prédispositions naturelles qui font que nous réussissons mieux telle ou telle plante.

C'est la raison pour laquelle les orchidées qui vont vous être présentées ici n'auront pas  à vos yeux la même " difficulté " certaines vous paraîtrons  d'une réelle simplicité, alors que pour d'autres il vous faudra  plus de temps pour arriver à une complète maîtrise 

Les phalaenopsis restent les championnes tout terrain si les parfumées se rencontrent rarement en jardinerie vous pourrez vous en procurer auprès de producteurs sérieux( liste en fin d'article ) leur culture ne pose aucun problème

                   

Originaire des basses altitude des Philippines 

avec un pic de floraison de février à avril

Ses feuilles épaisses au revers pourpré, présentent des rayures gris argenté très caractéristique

 

 

 

 

 

Parmi le genre Phalaenopsis c'est l'espèce qui a reçu le plus de reconnaissance avec pas moins de 76  certificats AOS

.

très utilisés par les hybrideurs plus de 1600 hybrides en sont issus, la forme Bornéo semble donner les meilleurs résultats 

Ces deux phalaenopsis  qui nous arrivent de Bornéo, Malaisie, Sumatra, sont extrêmement parfumés , ont une floraison plutôt estivale , leur culture ne pose aucun problème 

Origine Indonésie, Sumatra, Nouvelle Guinée très florifère les tiges pouvant supporter jusqu'à près d'une cinquantaine de fleurs en milieu naturel

Originaire d'Indonésie tient son nom de l'île d’Amboise les tiges florales souvent arquées, parfois pendantes peuvent fleurir à l'infini.

Originaire des Philippines très utilisés en hybridation qui se justifie par l'apport de couleurs à sa progéniture , ainsi que la transmission des substances odorantes .

 Originaire des forêts humides de l'Himalaya , des Indes et du Vietnam avec des formes de fleurs étoilées qui s'épanouissent en succession , à remarquer l'originalité du labelle en forme d'encre de bateau

Ses fleurs blanches à jaunes bien ouvertes sont parsemées de petits points rouges dans la partie inférieure, sa floraison est de longue durée.

Un petit échantillon de phalaenopsis parfumés , il en existe d'autre notamment avec les hybrides , il faut juste laisser parler ses émotions en matière de formes et de couleurs.

  Le prochain volet sera consacré aux Cambria , mais avant  un lien avec quelques producteurs que je recommande pour leur professionnalisme. 

http://Jacq orchidees       http://orchidees-vacherot.com

http://Ryanne-orchidee.com      http://lesorchideesduvaldhyeres

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Qu'il est doux au petit matin de faire un tour au jardin , les parfums montent lentement jusqu'à nous envelopper de leurs fragrances multiples .C'est le départ pour  un nouveau  voyage à la découverte des floraisons attendues ou, inattendues l'une comme l'autre suscitant une émotion , un plaisir toujours renouvelé.

 Effet garanti pour une parfaite suspension avec  ce calibrachoa mini à la végétation ramifiée retombante cousin des pétunia,  espèce brésilienne en fleur tout l'été, exposition plein soleil ou mi ombre .

ici associé au géranium Rozanne il va s'étoffer et  tranchera en couleur et en espace pour satisfaire le regard.

Tout nouveau installé en Avril choisya ternata apple blosson ne  demande qu'à grandir , il  devrait refaire une floraison à la fin de l'été , affaire à suivre .......

un petit classique du genre et que l'on ne présente plus.

 Clématis Hagley hybride 

 

 

 

 

 

 

Des formes généreuses , aux pétales pointues et imbriquées teintées de rose pâle, parfois mauve le tout sur la même liane .

 

 

 

 

 

 

 

 

une floraison échelonnée en période estivale 

Sambucus nigra au feuillage extraordinaire de couleur pourpre , très découpé , à floraison en ombelle blanc rosé parfumée véritable plateau gourmand pour insectes à la recherche de nectar 

et plein de promesses pour cette cactée 

En attendant la reprise de la végétation et la mise en bouton de ce Dipladenia rouge la variété blanche est venue se substituer pour faire patienter .

Bon Week-end  à très vite 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

 

Pour un orchidophile toute la richesse du monde végétal des tropiques se trouvent réunit dans  les orchidées exotiques, et leurs effluves nous comblent au point que certains ont privilégiés leur collection  d' orchidées parfumées.

facile de culture, dégage une effluve rappelant les pois de senteur 

Facile de culture s'associe au parfum de la jacinthe 

 Pour les orchidophiles avertis Cynoches Pentadactylon sent divinement bon le chocolat

Tandis que Cynoches ventricosum nous suggèrent des parfums de banane 

s'associe au jasmin 

à son approche on ressent une forte odeur de chocolat

Aux bizarres senteurs de clou de girofle

 

 les Lycaste brevispatha,  Lycaste ciliata, Lycaste locusta  présentent de fortes émanations de pomme

 

 

 

Aux fragrance mentholée

Un amour de petit paphio facile de culture  au doux parfum d’œillet

C'est avec cette fragrance d’œillet que se termine ce volet, un prochain  suivra avec des orchidées parfumées, de culture facile pour débutant qui souhaiterai démarrer une collection ou tout simplement les y inclurent    

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

Les orchidées ne disposent pas toutes de parfums envoûtants, parfois même ils peuvent être bizarres, voir  repoussant , mais certaines d'entre elles se distinguent par des effluves aux nuances subtiles qui nous évoquent d'étranges rapports à d'autres fleurs, ou fruits , qui finissent toujours par nous séduire ( ou pas )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

délivre un parfum de jacinthe des bois

 

 

 

 

 

 

 

Aerangis biloba  au parfum d'anis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aerides houlletianum s'associe au muguet

une douce odeur de cannelle

                                         La jacinthe

s'associe à l'anis

Nous ramène à la pastèque

une fragrance de miel

Avec ses fleurs étranges il nous propose un voyage fruité nous rapprochant  de la framboise .

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps
Offre à chacun de tes matins un moment de zénitude

Chaque saison suscite l'envie d' un renouveau et de nouvelles espèces font tout naturellement leur entrée au " Jardin en Vaunage '"

Le choix est souvent cartésien , défini par ordre de coup de cœur, mais aussi de l'endroit où la nouvelle venue trouvera sa place .

Il y a toujours un coin à combler , soit pour remplacer les annuelles ou pour prendre la place d'une plante qui a été victime d'intempéries, ou de conditions climatiques non adaptées à ses besoins.

  Parmi elles Iochroma cyanea  trouvée aux Floralies de Manduel , famille des solanacée , colombienne , cousine des Brugmensia et tout comme lui toxique  par ingestion dans toutes ses parties hormis les baies.

Petite plante arbustive à port évasé aux branches souples retombantes porteuses d'un feuillage persistant couvert d'un duvet vert-gris 

Les bouquets de fleurs bleu violet en forme de tube sont du plus bel  effet , et se succèdent de l'été jusqu'à l'automne .Il demande un emplacement ensoleillé, abrité du vent ( ciel c'est bien là la difficulté )  Le fruit reste à voir, sera une baie globuleuse entourée d'un calice dilaté .

 

 Une Centaurée des montagnes qui devrait se plaire dans ce terrain calcaire ensoleillé, et se contenter de peu d'arrosage .

 

 

 

 

Les tulipes crispa en mélange généreuses dans leur coloris 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

géranium versicolor très florifère , peu exigeant, rustique

Polygala myrtifolia  d'origine Sud Africaine de la famille des polygalacaea d'une résistance au gel à - 7°   choisi dans sa  forme sur tige pour son port et son élégance , devrait assurer une floraison estivale et bien  au delà 

 

Un manège d'abeilles de différentes espèces le visite en permanence .

un iris reticulata aux tons chatoyants , et l’œil du " tigre" Zoé qui surveille les allées et venues de sa maîtresse 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

 

Les Orchidées entrent dans les légendes et traditions en étant employées à des fins médicinales.

Vanda caerulea  en Inde rentrait dans la fabrication de nombreux onguents, pour soulager les contusions et les affections liés aux os.

Cette orchidée est une des plus menacée , car collectée de façon intensive pour la pharmacopée indienne , elle n'existe presque plus dans son habitât sauvage.

Aujourd’hui cultivée en culture in vitro elle donne de magnifiques hybrides aux fleurs bleues

 

 

 

 en Chine les Dendrobium nobile depuis l'antiquité sont employés par les chinois comme tonique 

   et en Asie leurs feuilles sont encore utilisées pour chasser les mauvais esprit                                                                                                                                                         Les chinois depuis l'antiquité utilisent encore les racines de Bletilla pour purifier le sang

 

 

Les Dactylorhisa  ont été prescrite contre la goutte  et la tuberculose 

 

Spiranthes diuritica  à des fins diurétiques très employé au Chili 

Cypripedium guttatum  en Sibérie servait d'antiépileptique 

En mode magique

 les Dactylorhiza ont des racines en forme de main que l'on utilise comme porte-bonheur appelées " petites mains du Seigneur " aux Etats -Unis on peut les voir portées en pendentif , ou accrochées aux rétroviseurs des voitures pour les protéger .

En Provence on consomme la tisane faite à base de tubercules d'Orchis,  dite " mâle fou" sensée revivifier la vigueur amoureuse , ou stimuler l'appétit sexuelle des hommes qui ont des femmes aux beautés fanées.

Les Africains confectionnent avec les pseudobulbes  écrasés , puis malaxés jusqu'à l'obtention d'une pâte que l'on roule dans les feuilles , ensuite elles seront  tressées  en forme de bracelet qui porté , éloigne les mauvais rêves. 

Anselia africana

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

En dehors de leurs apparences et de leur renommée de fleurs mystérieuses, sophistiquées, étranges, belles, surprenantes, et tellement séductrices,  les orchidées ne s'en contentent pas , et certaines espèces seront utilisées à des fins précises..

 Au Mexique on ajoute à la préparation des tortillas des fleurs de:

 

En Tasmanie Gastrodia sesamoides orchidée terrestre présente  des bulbes qui se consomment comme des pommes de terre sauvages

                                                         Flore de Coste 

En Inde pseudobulbes et pousses de cymbidium sont consommés

Au Japon les fleurs cymbidium virescens sont conservées  dans du sel et ajoutées aux boissons chaudes .

Fleur de cymbidium hybride

En Zambie après avoir étés séchés au soleil une semaine les tubercules des Disa  sont concassés , puis mélangés à de la farine de cacahuète , et façonnés en forme de saucisson     "chikanda " et consommé en tranche

Résultat de recherche d'images pour "fleur disa"

Les habitants des îles Mascareignes boivent des infusions du nom de " thé bourbon " ou " faham "  faites avec des feuilles de :

Faisant partie intégrante de l'alimentation en Turquie, en Gréce, en Iran  les tubercules de certains Orchis sont récoltés , lavés, séchés au soleil , puis moulus.

La farine obtenue est mélangée à de l'eau bouillante, dans laquelle on ajoute du miel ,du lait, des figues séchées , mélange très sucré sorte  de boisson épaisse  sensée redonner vigueur  aux enfants malades et aux vieillards.

 

image J.Broche

Les Orchis ont étés employés également à des fins magiques et médicinales, qui seront  abordées  dans un prochain volet .

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

Les hyménoptères : abeilles, bourdons, guêpes , et fourmis pollinisent à eux seuls plus de 60% des orchidées                                                                                                                                       

  

Les Ophrys ont établi avec des petites guêpes du genre Gorites.

des relations très sophistiquées. Chaque espèce d'Ophrys possède sa propre forme , sa propre couleur, attire une seule espèce de guêpes toujours des mâles .

Le mimétisme ne s’arrête pas là , les fleurs secrètent une substance odoriférante , semblable à celle dégagée par les hormones sexuelles ( phéromones ) des guêpes femelles.

 

 

 

Chaque espèce dégage un parfum qui n'attire qu'une seule catégorie d'insecte . et l'émission de cette phéromone ne se produit que quelques jours avant celle de la guêpe femelle , d'où l'assurance d'attirer ainsi leurs pollinisateurs .

 

Les "ingrédients" étant tous rassembler , il se pose sur la fleur peu participative à ses ébats amoureux.

 A l'issue de ses gesticulations intempestives  les pollinies  seront déposées sur sa tête et son thorax , dépité , frustré,peu rancunier, tentant à nouveau sa chance,  en dépositaire il repartira vers une autre fleur avec pour offrande  son précieux fardeau

 

 

 

Des expériences récentes remettent en question l'attirance des insectes mâles par le seul  leurre visuel du labelle.

Dégradant la fleur et la rendant méconnaissable , il s'est avéré que les mâles guêpes continuent à s'accoupler, on remet donc l'attraction uniquement au parfum.

Certains scientifiques pensent que le mimétisme visuel serait apparu dans un premier temps , et pour parfaire leur séduction elles auraient ajouté un parfum envoûtant et trompeur.

D'autres pensent que la ressemblance n'est qu'approximative,  et privilégient le leurre tactile

le labelle des ophrys est recouvert de poils qui présentent d'étranges similitudes avec l'abdomen des guêpes femelles

Chaque espèce de Gorites présente une disposition de poils sur son corps qui lui est particulière étrangement cette même disposition se retrouve sur le labelle de l'ophrys qu'elle visite.

On peut donc penser que l'attraction est à la fois due à la pilosité et au parfum

En mode tactile et hospitalier

La séduction est fréquente de nombreuse espèces se couvrant de poils odorants plus ou moins colorés .

 Les Serapia lingua attirent des petites mouches,  allant jusqu'à leur servir de dortoir pour passer la nuit , au petit matin elles s’envoleront porteuses du  précieux pollen, délivrées sur les autres fleurs lors de leur visite

  

Les photos d'Ophrys sont tirés d'un ouvrage 

Hybrides d'Oprhys du bassin méditerranéen occidental

                                                              Rémy Souche 

du même auteur 

Les photos de Sérapia de J. Broche 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

Ses incomparables séductrices usent de tous les subterfuges sans hésitations pour obtenir satisfaction de leur pollinisateur.

En mode  ivresse

 Les Stanopea  émettent un parfum extrêmement fort,  les insectes qui le visitent déclenchant son système odoriférant dés qu'ils posent leurs pattes sur les pétales.

 

 

 

Le parfum est si puissant qu'il les enivrent complémentent, ils se mettent à tituber , pour finir semi- inconscients, et glisser sur le labelle qui se présente en forme de toboggan.  

 

 

 

 

 

 

Pendant leur descente ils se couvrent de pollen , une fois remis de leur ivresse, en visitant la fleur suivante , ils délivreront leur précieux fardeau.

 

 

 

 

Dans le cas de figure moins agréable , certaines orchidées attirent les mouches par une odeur de forte putréfaction comme certains Bulbophyllum aux labelles rouges parsemés de tâches blanches ressemblant à s'y méprendre à de la viande recouverte d'asticots  , l'odeur allant avec.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si certaines cherchent à attirer les mouches d'autres privilégient les insectes vivant en colonie .

Leurs fleurs regroupées en grappe dense se balancent au moindre souffle de vent , se bruissement émis est perçu par les insectes comme la présence d'un usurpateur des lieux , ils passent à l'attaque , ne trouveront pas d' adversaire, mais deviendront pollinisateur des orchidées.

    

En mode mimétisme

De nombreuses Orchidées se déguisent en fleur d'autres famille,  ainsi les Epidendrum radicans sont de la même couleur , et présentent des ombelles ressemblant à s'y méprendre aux Asclepias  curassavica qui vivent dans le même habitat  

 

Epidendrum radicans ne produit pas de nectar

 

 

La couleur des photos ici n'est pas probantes mais à l'état naturel celà fonctionne parfaitement .

 

 

 

 

Asclepias curassavica produit du nectar , visités par des papillons les monarques,  abusés par la ressemblance vont indifféremment sur l'une et l'autre .

 

 

Si ces mimétismes ne sont pas évidents pour l’œil humain , ils n'en restent pas moins efficaces pour les insectes. 

En Afrique du Sud il existe deux variétés de Disa ferruginea qui miment un iris dans sa forme rouge , et un asphodèle dans sa forme orange , les trois vivent ensemble et sont pollinisées par le même papillon .

L'orchidée est la seule à ne pas produire de nectar .

En mode récompense :

Les Maxillaria secrètent une sorte de résine que les insectes malaxent avec des brindilles pour fabriquer leur abris. 

Récompense non dénuée de danger la résine très collante englue les pattes des visiteurs , qui en se débattant touchent les pollinies et les emportent s'ils en ont encore la force, sur d'autres fleurs.

Les orchidées qui ont choisis de se faire polliniser par des oiseaux sont en général de couleurs vives, inodores , mais gorgées de nectar.

Dendrobium atroviolaceum est visité par des oiseaux mouches qui viennent y chercher le nectar 

En mode complexité

 

Stanhopea graveolens attire les moucherons qui sont happés par une petite araignée dissimulée dans le labelle de la fleur , et c'est le colibri qui en venant dévorer l'araignée pollinisera l'orchidée.

 

 

 

 

 

Les escargots visitent les  fleurs des Elleanthus sodiroi  (image du net ) souvent regroupées en forme de boule près du sol se délectant de la substance mucilagineuse qu'elles produisent

D'autres orchidées aux floraisons nocturnes sont pollinisées par des chauves-souris , des mulots.

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog