Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchifidélité

 

Présenté pour la toute première fois le 13 février 2019 avec le souhait de le retrouver refleuri en 2020 , je n'ai pas eu à attendre si longtemps , la surprise est de taille et je m'en réjouit . J’attribue cette nouvelle floraison à une chute brutale des températures dans la serre

Tellement gracieux avec ses pétales échevelés en bon et due forme symbolisant  légèreté  et  grâce qu'on pourrait le croire fragile , mais il n'en est rien .

Ce petit asiatique d'origine se rencontre en Chine , Myanmar, Thaïlande, Vietnam

 Vous retrouverez sa fiche de culture dans la rubrique " Généralités & Culture " février 2019

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

L'Impatiens balbouri , la Balsamine de Balfour est une herbacée annuelle de la famille des balsaminaceae originaire  d'Himalaya , on la retrouve dans nos jardins , où une fois installée elle se comporte en conquérante.

Elle se naturalise le plus simplement du monde , en projetant ses graines à plusieurs mètres , lorsque la coque est mure. Le moindre choc lui sera prétexte pour mettre à profit sur futur semis.

Je vous l'accorde c’est une " soiffarde " mais ses airs de sauvageonne et son esprit à la fois champêtre et exotique vaut bien un petit sacrifice .

Autre triomphatrice mais  des terrains secs et exposition ensoleillée  ou mi ombre l'Acanthe mollis facile peu exigeante, croissance architecturale rapide  àn'aimant pas à être dérangée demande un espace vital assez grand .

C'est le retour de Iochroma cyanea et ses multitudes de trompettes fleurs pendantes laissant au soleil le soin de les faire briller tels des lampions allumés . Cette solanacée nous vient d'Amérique du Sud et fleurit jusqu'en octobre .

Arrivé en début d'hiver ce petit cactus a tenu ses promesses ses fleurs s'ovrent et se ferment pendant plusieurs jours

frileux en hiver il  supporte des températures ne descendant pas en dessous de 5°

Bonne semaine au jardin à très vite  

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures

Classification:  Famille des Epidendroideae Dendrobrinae , le genre compte environ 1800 espèces, il est manifestement le plus vaste parmi la famille des Orchidées .

Étymologie : Le mot est dérivé du latin bulbus  " bulbe " et du grec phullon " feuille " et désigne une plante qui possède de nombreux pseudobulbes plus ou moins longs, qui se développent horizontalement avec un port rampant ou verticalement avec un port  grimpant.  Chaque pseudobulbe munis de nombreuses racines participent à l'allongement de la plante .

Habitât naturel : Asie , Australie, Océanie, Afrique , Madagascar et les îles voisines , Amérique tropicale .l'Asie compte de nombreuses espèces absolument extraordinaire , ainsi que celles rencontrées en Afrique , l'Amérique centrale quant à elle possède des espèces très discrètes .

Description : Ils se présentent sous forme de petites à moyenne plantes de fleurs et de formes très diverses souvent étranges évoquant l'impensable ingéniosité d'une nature jamais à court d'imagination créative .

Les plantes sont très variables pouvant aller de la plante naine à la géante .

 

 

 

 

 

Certaines inflorescences sont en grappes condensées comme une " ombelle "  sépale dorsal libre, sépales latéraux plus ou moins soudés à leur base avec le pied de la colonne pour former un menton. Pétales libres et habituellement plus petits . Le labelle attaché au pied de la colonne entier ou trilobé , épais ; parfois frangé ou pubescent  ( garni de poils fins )  est articulé lui conférant une étonnante stratégie pour la pollinisation.

Culture : Ces plantes ont besoin d'une forte humidité ambiante Les bulbophyllum à développement horizontal cultivés en pot seront placés sur un lit de billes d'argile maintenues toujours humides  , ceux à port grimpant devront bénéficier de vaporisations quotidiennes .

Les conditions de températures dépendront uniquement de l'origine géographique et de l'altitude .

Les Bulbophyllum rentent généralement dans la catégorie des tempérés

Les divisions sont possible , il est souhaitable pour un bon résultat de conserver au moins 3 pseudobulbes

Tous spécimens présentés figurent au catalogue de Nardotto Capello et ci dessous dans ma collection

Merci de votre fidélité

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Au jardin en Vaunage la nature n'est pas domestiquée, la folle extravagance de certaines plantes fait ressortir le côté "  joyeuse exubérance "

Le jardinier aimant les mises en scènes contemporaines terriblement sophistiquées serait oh combien déçu .

Ici la jardinière des lieux tolère les " écartées " des allées  " les non inscrites au registre ,  mêlant tout à la fois sauvageonnes et botaniques dans un immense méli-mélo où le caractère du naturel prend tout son sens .

 Les roses ont toujours une place prépondérante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans aucune intention particulière le rose et violine prend la note de tête

Doux comme une caresse le jardin est reposant à souhait abritant les rendez-vous secrets de la " petite faune ' butineuse ,ou non rampante ou volante, mais tellement présente .

inscrit dans les " sans queue " il a trouvé refuge à l'intérieur .

La coupable à l'air épuisée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Noctocactus Rauschii

Impérissable hypericum hidcote récolté au solstice  d'été et pour cette raison considéré comme une plante de lumière censée chasser les ténèbres de l'esprit . Encore employé aujourd’hui contre les dépressions .

Autre petite perle le Fedjoa en fête, couvert de fleurs à la forme judicieusement stylées aux couleurs toniques aux multiples étamines dressées véritable centre d'attraction  pour les abeilles .

Un coin de paradis si précieux où les associations de formes, de couleurs et d'espèces  s'épanouissent en toute liberté .

A très vite merci de votre fidélité

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchifidélité

Considéré comme l'un des plus beaux hybrides de par la grandeur de ses fleurs, ce Brassia issu du mariage entre B. Arcuigera x B. Gireoudiana offre des tiges portant des fleurs gracieuses en début d'été  pour un plaisir sans nom , mais toutefois inouï pendant 3 à 4 semaines .

Les Brassia tiennent leur nom d'un botaniste Anglais William Bross Qui collectionnait des plantes en Afrique , alors qu'on les retrouvent à travers toute l'Amérique tropicale, à une altitude inférieure à 1500 mètres, depuis la Floride jusqu'au Brésil en passant par les Antilles et l'Amérique centrale .

Ceci nous donne une indication majeure quant au mode de culture à privilégier ils sont avant tout des tempérés , ils ne se plairont pas dans des conditions fraîches .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

après avoir été transférés dans d'autres genres comme les Ada  ils ont repris leur place au sein du genre Brassia pour aujourd’hui se retrouver au nombre de 40  .    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Essentiellement  épiphytes avec un rhizome bien marqué sur lequel les nouveuax pseudobulbes apparaissent . Chaque pesudobulbe peut porter une à deux hampes florales d'une dizaines de fleurs au parfum épicé poivré .

Son allure terriblement arachnoïde du fait des longs sépales et pétales lui vaut le surnom d' "Orchidée araignée "

Son intimité livrée aux regards dévoile  à l’extrémité supérieur du labelle , un cal aux lèvres charnues ourlées d'un liseré jaune vif ponctué en son centre de taches orangée , surmonté d'un capuchon jaune sous lequel on peut voir les pollinies .

Ses exigences :

Lumière intensive l'hiver , et voilée à l'estive , un feuillage qui prendrait des couleurs claires pourrait vous alerter d'une trop grande luminosité .

Les températures des appartements  leur sont satisfaisante .

L'arrosage sera régulier sans période de repos

La fertilisation sera abondante ce sont des plantes vigoureuses qui ont besoin d'un support nourricier en conséquence

Le rempotage aura lieu tous les deux à trois ans et pourra faire l'objet d'une division en prenant soin de conserver 3 bulbes par séparation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En résumé les Brassia sont des plantes faciles dont il ne faut pas se priver

Merci de votre fidélité prochainement un petit détour par le jardin à très vite Daphnie

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Ce jardin façonné par le temps et les mains de la jardinière respire et soupire , vibre et sommeille, se révolte aussi à supporter les agitations de Monsieur Mistral qui n'en finit pas de tourbillonner sans aucun ménagement.  Il aspire à ce que la tempête s'éloigne et alors profitant des rayons lumineux du soleil il explose de beauté  .

 

 difficile a capturer de par sa couleur violine avec seulement  quelques touches de blanc au creux des pétales .

Un parfum sublime

quelqu'un saurait il lui redonner son nom ?

 

 

 

 

 

 

elle a tout mes suffrages et je lui pardonne sa résistance à l'objectif .

Scentimental rosier floribonda  robuste parfumé assez hostile aux pucerons 

Qu'importe les épines , la rose est un chef d’œuvre de finesse et de poésie  elle n'en finit pas de nous séduire , pas sa délicatesse , sa générosité, sa grâce, son opulence, souvent parfumée , toujours élégante ,  puisse t'elle sublimer l'esprit de la femme .

Bonne semaine au jardin à très vite .

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie J.D
Publié dans : #Généralités & Cultures

Classification:   famille des Epidendroideae, Laeliieae

Ce genre allié au genre Epidendrum et Cattleya comprend environ 17 espèces dont 15 au Mexique

Étymologie :  le genre fut établi en 1818 par Georges Knowles et Frédéric Westcott et nommé en l'honneur de Georges Barker horticulteur britannique .

Habitât naturel :

Originaire du sud du Mexique, du Guatemala, du Salvador, et du Nicaragua.

On le rencontre principalement sur des chênes , dans les forêts claires à des altitudes comprises entre 1500 et 2500 mètres .

Description :

Epiphytes  ou lithophytes les tiges en formes de cannes sont porteuses de feuilles souvent caduques , linéaires ou ovales ,  marquées de rouge.

L' inflorescence parfois ramifiée  aux fleurs souvent terminales grandes , nombreuses ( 25 à 30 ) de longue durée, parfumées , colorées du blanc , rose lilas , magenta,

Pétales et sépales très semblables  bien étalés , le labelle nettement plus grand s'oriente vers le bas avec un callus caréné ( parti du labelle épaissi formé par les deux pétales inférieurs) parfois teinté de jaune .

Les pollinies sont au nombre de 4

Les inflorescences de nombreuses de ces espèces sont traditionnellement vendues sur les marchés du Mexique en particulier lors des fêtes religieuses.

Culture :

Ils nécessitent une exposition très lumineuse , voire m^me ensoleillée , ils se cultivent en climat tempéré chaud d'Avril à Octobre , tempéré frais en hiver .

Les arrosages seront très réduits en hiver afin de marquer une période de repos , ce qui aura pour effet pour certains , de provoquer une floraison.

Du printemps à l'automne ils seront très copieux avec un apport d'engrais une fois , une fois non .

Ils peuvent se cultiver en panier suspendu , pour ceux cultiver en pot le substrat devra être léger et très aéré avec un rempotage tous les deux ans.

Un passage au jardin l'été dés que les températures sont au dessus de 15° et abritez les plantes en cas de pluie prolongée .

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Le jardin est toujours une source de plaisirs renouvelés au rythme des saisons .

Il  reste l’élément phare dans lequel nous pouvons puiser à volonté des émotions , des vibrations , des sensations qui nous transcendent parfois bien au delà  de notre savoir , pour rejoindre l’imaginaire  et permettre à  notre esprit de s'évader au delà des frontières

 

 

Sambucus nigra

Cet arbuste au feuillage magnifiquement découpé , au bois creux et tendre servait à faire des  instruments à vent , flûtes ,  sifflets et ses fleurs en ombelle sont agréablement parfumées

 

Divine liane aux  boutons roses et aux  fleurs blanches  parfumées Trachelospermun jasminoïde on ne s'en lasse pas .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre le rosier blanc et le seringat c'est à celui qui offrira sa blancheur la plus immaculée , qui disposera de façon la plus originale  ses étamines jaune d'or .

 

 

Ses bouquets terminaux qui gardent quoi qu'il arrive cette grâce innée me  font fondre littéralement. 

 

 le  philadelphus   du nom de  " seringa   "qui  lui vient d'une tradition ancienne qui consistait a évider ses tiges pour s'en servir de seringues.

   

Star des jardins depuis si longtemps la pivoine est nommée  " la rose de Pentecôte " chez les Allemands.L es Grecs la qualifiait de "reine des fleurs " et l'avait dédiée au Dieu Péon d'où le nom latin de Paeonia.

La pivoine apparait dans l'antiquité mythologique comme un médicament   sous forme de baume calmant  à base pivoine .

Très prisé des fourmis qui s'abreuvent des sucs extrêmement riches en sucre.

Les pieds dans l'eau la tête au soleil il offre un joli graphisme .

Belle semaine au jardin à très vite

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchifidélité

Vision très colorée et forme un brin excentrique que l'on se plait à prendre de dos, de face, de côté,   tant le graphisme interpelle agréablement . Une tige florale se prolongeant à l'infini et le bonheur affiche complet .

Je n'entrerai pas plus dans les détails de sa culture puisqu'il vous a été récemment présenté ( mars 2019 Bulles de bonheur Epidendrum pseudepidendrum x melanoporphyreum, petite merveille du genre déniché chez :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

floraison sur les deux cannes en même temps 3 et 2 boutons

Un oiseau prêt à s'envoler ?

Il faut bien du talent à la nature pour arriver à une telle perfection

Côte à côte avec la variété alba

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pétales et sépales de la variété album sont vert , et brun sur l'autre

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchifidélité

Cette petite orchidée terrestre dotée de petits rhizomes prospère à l'aise dans nos jardins à l'ombre des arbres , dans une terre de préférence acide , protégée l'hiver par un épais tapis de feuillage , en région sud de France les rhizomes peuvent demeurer en terre .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

adopté depuis  longtemps  (2004 ) les deux couleurs se mêlent avec une grande subtilité pour un effet  visuel des plus charmants . Depuis tant d'années c'est aussi témoigner de leur résistance . En hiver la plante disparait totalement pour réapparaître au printemps , entre le feuillage la hampe florale se faufile rapidement pour offrir ses clochettes .

Bien installer dans le triangle central elles ne bénéficient d'aucun traitement particulier  arrosées en même temps que les autres fleurs , les deux , trois rhizomes du départ se sont largement démultipliés .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog