Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Un pied dans la serre , l'autre dans le jardin la passion de la jardinière n'en est as pour autant déstabilisée. Elle s'émerveille de chaque floraison.  Ressent toujours une profonde émotion à la découverte du renouveau , à la fidélité des espèces déjà bien installées depuis longtemps ou encore de celles qui en sont juste à leur acclimatation.

la liane de la Bignone capreolata persistante en Vaunage ne s'est délestée que de quelques feuilles  cet hiver , sa parure d'un vert foncé brillant se pare d'une foultitude de petits cornets rouges à l'extérieur , jaune en dedans évoquant les délices exotiques et invitant à une pause  " café " par les effluves qu'elle disperse amplement .

La cimbalaire des murailles suscite en moi un sentiment de tendresse je la trouve très courageuse , un rien d'espace lui suffit , elle en profite pour s'étaler et prospérer .

Retour des tulipes aux teintes toniques son jupon frangé lui confère un air de "Grande aristocrate "

jolie pièce florale.

 Apporté par une passionnée " merci beaucoup " l' Oxalis corniculata nommé à La Réunion Ti- trèfle espèce très commune partout dans l’île , est considéré comme une adventive , qu'importe je l'ai installé dans un pot , s'il décide d'extrapoler ses graines on jugulera . Ses petites fleurs sont comme des soleils et méritent une place dans ce jardin de curé .

  Primula auricula à collerette verte.

                                                        Bonne semaine au jardin à très vite

 

                                                                               Daphnie

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures

Classification :   Epidodendroideae , cymbideae, maxillariianae, le genre comporte 9 espèces apparentés aux lycastes , plus 4 hybrides naturels qui ont été classés en deux groupes selon les couleurs de leurs fleurs .

Anguloa à fleurs jaune ou rouge ou encore jaune et rouge  appelés " tulipe jaune "

Anguloa à fleurs blanches ou blanches et roses .

Originaire du Venezuela et de Colombie une floraison qui intervient en période estivale pour une durée de 3 semaines environ.

Etymologie : Le nom du genre en hommage à Don Francisco de Angulo directeur général des mines du Pérou et passionné de la flore florale .

Habitât naturel :

On les rencontre dans les régions tempérées des Andes à des altitudes comprises entre 1500 et 2100 mètres . Venezuela , Colombie, Équateur, Pérou

Description :

Genre sympodial  épiphytes ou terrestres , parfois lithophytes en position plus exposée au soleil, gros pseudobulbes à hautes et larges feuilles plissées souvent caduque à l'automne .

La hampe florale prend naissance à la bas des pseudobulbes , et offre une grande fleur plutôt charnue en forme de coupe , parfumée et peu ouverte.  pétales et sépales libres entre eux et similaires , mais les pétales sont plus petits . sépales latéraux décurrents le long du pied  de la colonne . Le labelle coriace , trilobé est caché par les autres pièces florales

Originaire des zones montagneuses du Venezuela et de Colombie cet hybride primaire entre Anguloa Clowesi et Anguloa hohenlobii est un des plus rare, le revers des sépales est jaune et l'intérieur des sépales et des pétales est rouge .

Les Anguloa sont très proches des lycastes avec lesquelles elles sont très souvent hybridées

Anguloa uniflora fut découverte à Muna sur les pentes orientales de la cordillère des Andes

Culture

choisir des pots stables , bien drainés avec un substrat pour orchidées à changer tous les 2 ans .Les Anguloa supportent mal la chaleur , mais ont besoin de lumière intense sans soleil direct .

Arrosages fréquents en période de végétation du printemps à la fin de l'été , en évitant de mouiller les feuilles et les nouvelles pousses qui sont fragiles .

Garder une hygrométrie autour de 50% est souhaitable .

En hiver les arrosages plus espacés , l’hygrométrie plus faible , l'apport d'eau juste nécessaire pour éviter le flétrissement des pseudobulbes .

Chausson d'amour divin , totalement irrésistible

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Unie pour le pire et le meilleur la jardinière s'adapte aux caprices d'avril qui s’encapuchonne pour se protéger des rafales de vent froid , et si les giboulées de mars sont loin , les averses bienfaitrices abreuvent les plantes qui mettent à profit cet élixir de vie si nécessaire à leur épanouissement.

La ronde des freesia

 

 Magie des couleurs acidulées

Frénésie des effluves douceureuses

Rusticité à toute épreuve

Fidélité des floraisons printanières

bonus en tout genre ......

Tout en poursuivant notre bonhomme de chemin, restons craintif à la colère d'avril , la vigilance s'impose

Estival ou glacial, aride ou torrentiel le ciel d'avril ne cesse de surprendre " jamais pluie de printemps n'a passé par mauvais temps "

Les agrumes en ont profité pour se vêtir de leur parure si pure si odorante et, si pleine de promesses 

 

 

A l’écart quelques iris de Hollande se fraient un passage à travers le feuillage du ciste MR A

lan Frad

Passez une bonne semaine au jardin à très vite

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures

Classification :  Epidendrodeae, vandeae, angreciinae

Le nom du genre du Maltais angueck désignant des épiphytes à croissance monopodiale fut établi par Mathieu de Saint Vincent. Ce genre comprend environ 220 espèces parmi lesquelles certaines sont lithophytes ou semi-terrestre  .

Habitât naturel :  Afrique Tropicale , sud de la Réunion, Madagascar et ses îles notamment l'île de Noisy Be appelé aussi Ile parfumée   , les îles Comores 

On pourrait répertorier ce genre en deux sections les angraecum ( petites espèces )

                                                                                 les angraecum  ( grandes espèces )

Ils vivent en douceur dans les mousses de forêts humides ou à l'inverse dans des conditions extremement dure sur les rochers en plein soleil à 2000 mètres .

Description : Les inflorescences sont axillaires avec une ou plusieurs fleurs en grappe, soit très petites , ou à l’inverse très grandes  , de couleur blanche , verte , jaune ou ocre

Les pétales et sépales libres assez similaires entre eux , et souvent très étalés.

Le labelle presque toujours concave , entier ou lobé possède un éperon basal plus ou moins long , parfois très court , mais toujours rempli d'un nectar qui recueille tous les suffrages .

 Angraecum Germnyacum a des formes particulièrement gracieuses ,il  vit dans les forêts mousseuses de Madagascar entre 1000 et 2000 mètres

 

 

 

Ces orchidées dépourvues de réserve offrent une étonnante diversité de dimensions, de formes, de tailles de fleurs et de feuillages. Seul point commun le parfum

Pollinisation : les espèces à éperon long sont pollinisées par des papillons nocturnes style sphyngidés ,    xanthopan morgani praedicta , celles sans parfum et à éperon court sont pollinisées par d'autres animaux .

Ainsi Angraecum striatum de l'île de la Réunion est pollinisé par de petits oiseaux de la famille des zosteropidae  (oiseaux à lunettes )

Culture : sans période de repos , arrosages réguliers abondants pendant la période de végétation, plus espacés ensuite avec un engrais équilibré 1 arrosage sur 2

Maintenir un taux d'humidité entre 75% et 80%

La culture à l'extérieur est possible  de juin à fin Août  en région Occitanie plus tard pour ceux cultivés en serre froide, les températures extérieures ne doivent pas descendre en dessous de 10°

Rempotage:  Seulement lorsqu'ils débordent de leur contenant , ils ont horreur d'être dérangés

Remarque particulière  : Lors des vaporisations du feuillage , veillez à ce que l'eau ne stagne pas au point d'attache des feuilles .

 

 

 

 

 

 

 

 

dont la particularité est d'avoir des feuilles cylindriques

L'une des plus belles espèces surnommée

La comète de Madagascar

Merci de votre fidélité

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Les petits matins doux , le soleil , la lumière vive qui s'infiltre entre les branches de l'abricotier qui s'est délesté de ses fleurs aux profits de petits fruits et de son feuillage , et l'invitation à découvrir les nouveautés fleuries de la semaine .

Elles se bousculent dans une course effrénée , le temps presse , le mot d'ordre est donné séduire, séduire et encore séduire .

la délicatesse des petites fleurs de la Spirée Van Houtte est irrésistible

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contesse Lavinia Maggy veillit plutôt bien ces fleurs en forme de coupe sont un peu plus grande chaque année

 

 

 

 

 

 

 

A côté  d'elle peut être Mr Tingler  à confirmer

Cachées sous la spirée des tulipes botaniques ont finit par se naturaliser

des petits Ipheons  implantés depuis peu ils sont juste sur la reprise leurs fleurs étoilées sont du plus bel effet .

Saisies juste en fin de journée en mode bonne nuit  en opposition avec bonjour, bonne journée et bonne semaine au jardin.

l'espérance vient de la nature

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Labelorchidée

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Labelorchidee

 Baptisé en hommage à la mère des 7 pléiades Pléioné épouse d' Atlas ,le genre Pleiones compte 7 espèces terrestres originaire de Formose  ancien  Nom de l'île de Taïwan .

Pleione  Formosa vient des régions boisées de haute altitude de Chine Orientale et de Taïwan où elle se comporte parfois en lithophyte poussant parmi les rochers . Elle est quasiment rustique , avec une résistance aux courtes périodes de température avoisinant les 0° à condition que les racines ne baignent pas dans l'eau

 

 

Les pseudobulbes de couleur verdâtres à noirâtres hauts d'environ 2cm sont unifoliés.

La fleur habituellement unique " rarement bi " parfois  sort des connaissances établies pour d'agréables surprises . elle d’épanouie avant que la feuille ne soit  sortie

Pétales et sépales lancéolés  de couleur rose clair à rose foncé disposés en forme d'étoile .

Le labelle est trilobé en forme de cornet , dans sa partie centrale ouverte aux regards il se revêt de mouchetures jaunes brunâtres , parfois pourpres , se pare d'un liseré frangé disposé en deux lignes ,joli balise pour sa piste d’atterrissage , et termine la perfection de son œuvre  sur le pourtour .

Profitant de l'hiver pour entrer en dormance , cette beauté tranquille s'éveille à la saison du printemps .

 

 

 

Évitez le plein soleil.

Maintenez le substrat sec et au frais en hiver. humide en période de croissance . Le risque le plus fréquent est la pourriture des nouvelles pousses à cause d'un arrosage trop fréquent .

Cultivez dans un pot peu profond, avec un mélange de terre de jardin , tourbe, et sable.

division au printemps au moment du rempotage, mieux vaut se débarrasser des vieux pseudobulbes  qui pourraient fédérer une pourriture

La période de repos commence en général après la chute des feuilles en autone.

 

 

Il existe une solution qui consiste à prélever les nouveaux  pseudobulbes apparus sur ceux de l'année précédente et les conserver au froid  dans une poche en papier  (ex le bac du réfrigérateur ) .

Remettre en culture courant février ou début mars en les enfonçant seulement de leur moitié , le haut doit être libre .

Placez à l'extérieur endroit mi-ombragé à l'abri des vents  en maintenant le compost humide.

Un nouveau cycle commence. bonne culture  .

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #au fil du temps

Toujours généreuses en étamines les crassulacées , ayant fait fi de l'hiver proposent leurs jolis bouquets d'étamines.

 

Véritable feux d'artifice pour les sédums

Sur le calendrier l'heure n'est pas tout à fait au printemps mais les conditions climatiques sont en avance et la nature suit sans se poser de question , explosant de toutes parts.

Une petite vivace au joli feuillage vert soutenu

 

 

Un des plus beaux cadeaux offerts par la nature aux amoureux des fleurs vivaces la variété A. nemorosa " Robinsionana " propose de petites fleurs d'un bleu violet

S'approchant de la couleur mais beaucoup plus petit se contentant de peu d'espace ici entre les dalles de la terrasse . Cymbilaria muralis

Une giroflée dame nature a voulu nous jouer une farce

Mais ou est donc passé le quatrième pétale ? et même pas une histoire de vent fripon qui aurait pu s'en emparer , il faut savoir accepter les différences ......

Beaucoup de jaune au jardin comme si l'astre solaire voulait imposer sa dominance jaune .

en mode pudique

ou épanouie le coréte  du japon  très élégant dans sa forme double .

double rangée de pétales  blanc marginés de mauve , encerclant un cœur noir pour un effet visuel surprenant garanti .

Ainsi va la vie et l'Orchis au fond du jardin pas à côté de la cabane mais sous le noyer est fidèlement réapparu, il fête cette année ses 45 ans sans enfants presque vieux célibataire c'est vu rebaptisé ,après avoir été Barlia  Robertiana, aujourd'hui   Himantoglossum   Robertainum  ça ne lui a pas changé sa vie .

  Bonne semaine au jardin à très vite

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Labelorchidee

Une trouvaille dénichée à l'exposition de Vergèze et comment ne pas résister devant tant de grâce.

Décrite en 1852 le genre des Epidendrum sont généralement des grandes plantes  qui poussent dans des altitudes comprises entre 400 et 1200 mètres , que l'on rencontre au Costa-Rica et au Panama .

Les cannes peuvent atteindre 1 mètre de haut , le feuillage élancé se caractérise pour Epidendrum pseudepidendrum x melanoporphyreum par ses nuances de vert nuancé de pourpre qui lui confère le statut de plante décorative à n’importe quel moment de son évolution  .

Les fleurs naissent à l'extrémité des pousses avec une inflorescence produisant des fleurs pendant de longs mois , et intervient fin de la saison d'hiver , début de printemps .

Pétales et sépales longs , étroits, un peu rabattus en arrière de la colonne , d'un vert lumineux vers l’extérieur et nuancé de pourpre vers l'intérieur.

La colonne débute en vert et se prolonge en magenta , tandis que le labelle en forme de jupon frangé se décline en orange vif marginé de jaune .

miroir mon beau miroir suis je la plus belle ?

Ses besoins :

Des arrosages toute l'année , fréquents au printemps et en été plus espacés en automne et en hiver .

Une culture en mode tempéré

Une exposition moyennement lumineuse

Une hygrométrie relativement importante .

Des pots adaptés , se plait dans des pots étroits il est important de bien les lester , ou de les cultiver en pots de terre pour éviter la bascule

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Présence & Partage

 Le ciel a revêtu son masque de carnaval , boudeur mélancolique , il prône  La grisaille, intimidant  au soleil de ne pas se montrer, c'est le  moment choisi pour une  dernière rétrospection sur l'exposition Rêve d'Orchidées de Vergèze.

Dans cette salle où l'espace est consacré aux " victimes " de la beauté les couleurs font merveille et chasse toute intrusion de tristesse ' Vergèze 2012 "

Jupon frisoté l'ensemble de ce cattleya inspire la douceur

On change de forme tout en restant dans la couleur à quelques nuances prêt

 cattleya coccinea

  zygopetalum

Cette impression de lumière qui se dégage dans chacune d'entre elles les rend spontanément attrayantes

 

Pleine de grâce et si légères les fleurs des Calanthe se balancent sur des hampes qui peuvent atteindre les 50cm , et sont généralement parfumées  .

du chamarré juste ce qu'il faut pour attiré le regard , le Rossioglossum à gauche ou le Brassia à droite se sentent tout à fait à l'aise certains les diront déguisés , n'en croyez pas un mot .

 

magnifique ce jaune d'or d'une extrême pureté, ne vous fiez pas à l'étiquette ( la photographe aurait du faire plus attention ) mais sans doute me pardonnerez vous .

 

 

J"ai essayé de partager avec vous le festival des reines, il faudra patienter pour découvrir celui de 2020 et en 2021 ce SALON  fêtera ses 20 ans de règne, une aventure qui a alors démarré dans l'incertitude de la réussite , pour se révéler au fil du temps comme l’incontournable Exposition  du Languedoc aujourd'hui Occitanie .

     A très vite , merci de votre fidélité        

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog