Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Articles avec #si l'orchidee m'etait contee catégorie

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée

Les encyclia sont devenus aujourd'hui prosthechea mais leur histoire demeure la même et leurs propriétés aussi

Non dénués d’intérêt certains sont même entrés dans la pharmacopée 

Encyclia citrina dont  les fleurs  étaient utilisées pour faire de très beaux colliers auraient la propriété de guérir les maux d'estomac.

Encyclia cochleata fleur nationale de Bélize est aussi appelé " Orchidée noire "

Certains consommaient ses pseudobulbes une fois cuits

Enclya vitellina et Encyclia cochleata ont tous deux des propriétés identiques leurs pseudobulbes  secrètent des substances constituées de polysaccharides qui gonflent au contact de l'eau en prenant une consistance visqueuse , parfois collante semblable à de la gélatine .

Ce mucilage végétal était autrefois utilisé chez l'adulte en traitement de la constipation.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée

Le genre dendrobium excelle par sa multiplicité des formes et des couleurs. Il est très présent dans toutes les collections quelles soient d'amateurs ou d'orchidophiles avertis.

Nous ne seront pas surpris de les retrouver dans des utilisations simples certes mais parfois surprenantes

Au Vietnam ses fleurs une fois séchée servaient à faire une décoction aux vertus tonifiantes.

En Malaisie ses speudobulbes servaient à fabriquer des petits  balais qui servaient d’aspersoirs dans les maisons où il y avait un défunt, afin d'éviter que leurs esprits ne restent hanter les lieux

En Australie les aborigènes l'utilisait dans leur nourriture ainsi que Dendrobium spésiosum

Au Japon il était présent dans les temples pour son parfum, mais pas que, il était également considéré comme source de longévité , les empereurs le possédait tous dans leur collection.

 En Asie les fleurs de Dendrobium pulchellum étaient incorporées dans la nourriture des chiens dans le but de les rendre plus combattifs à la chasse

D'autres utilisations sans doute qui échappent à ma connaissance mais qui les rendent très intéressant

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée

Appréciés des néophytes pour leur facilité de culture et la multiplicité des hybrides souvent à grandes fleurs , les cymbidium s’inscrivent déjà dans l'antiquité japonaise.

Cymbidium ensifolium était réservé par les commerçant pour parfumer leur maison.La grâce de son feuillage était représentée dans l'art graphique Chinois et  Japonais

image empruntée chez Ryane Orchidée

Les peuples aborigènes du Nord de l'Australie consommaient régulièrement les pseudo-bulbes de Cymbidium canaliculatum 

 Au Japon on faisait sécher dans du sel les fleurs de cymbidium virescens pour les incorporer ensuite dans des boissons chaudes

En Malaisie les racines de Cymbidium finlaysonianum  broyées servaient de préparation pour soigner les éléphants malades

Jouant ainsi des rôles prépondérant parfois très éloignés de ceux attendus les orchidées se glissent dans notre vie de milles façons.

Pour illustrer cet article j'ai du emprunter ces images et pour terminer je vous livre quelques cymbidium de ma collection.

Merci de votre visite                                                                                                  Daphnie

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée
A chacun son histoire : les cattleya
Considéré comme la quintescence même des orchidées depuis son déclenchement de " la fièvre de l'orchidée " dans les premières années du XIX siècle . Sa fleur de forme élégante devient illustre et rentre dans l'histoire' par la petite porte où, la boutonnière devrais plutôt dire portée ainsi en guise de message de " liberté amoureuse "
cattleya aurantiaca     -                           Cattleya skinnericattleya aurantiaca     -                           Cattleya skinneri

cattleya aurantiaca - Cattleya skinneri

Ces deux espèces de cattleya dans la nature pousse souvent en compagnie l 'une de l'autre ( voir photos ci-dessus ) pollinisées par les même insectes qui, en les visitant indifféremment ont crée une nouvelle orchidée.*

Les guatémaltèques surnomment cattleya skinneri "fleur de la Saint Sébastien " et s'en servent pour fleurir leurs églises lorsqu'il fête le Saint . On peu déjà en déduire que ce cattleya est en floraison en janvier 20.

cattleya guatamalensis  cet hybride naturel est aujourd'hui une espèce à part entière

cattleya guatamalensis cet hybride naturel est aujourd'hui une espèce à part entière

Les cattleya sont souvent parfumés parmi la longue liste j'ai retenu

cattleya maxima au parfum de pois de senteur

cattleya maxima au parfum de pois de senteur

A chacun son histoire : les cattleya
A chacun son histoire : les cattleya
A chacun son histoire : les cattleya

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée
Si l'orchidée m'était contée

Les catasetum se classent parmi les fleurs les plus étranges et ont pour particularité des fleurs mâles et femelles pouvant apparaître sur la même plante.

Les fleurs de sexe différent ( mâles ) varient énormément en taille forme et couleur elles sont généralement plus voyantes.

Si l'orchidée m'était contée

Dans le genre Sud Africain les catasetum ont un labelle qui portent des antennes filiformes reliées à la colonne .

Quant un insecte atterrit sur le labelle pour recueillir du nectar les antennes déclenchent une projection de pollinies qui viennent se coller sur le dos de l'animal ,lors de sa visite à la fleur suivante il livrera sa précieuse cargaison .

Ce système est bien rodé et fonctionne à tous les coups .

Si l'orchidée m'était contée

Certaines espèces ont des pseudo bulbes qui contiennent une sève visqueuse celle-ci servait autrefois après une lente ébullition de glu .

Des tribus indiennes l'utilisaient pour fixer le curare sur leurs flèches.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée
les bulbophyllum
les bulbophyllum

Toujours prêtes à nous surprendre ces belles tropicales ont des histoires à nous livrer

Si l'orchidée m'était contée : les bulbophyllum

Des floraisons surprenantes insolites, avec pour certains d'entre- eux des utilisations surprenantes .

En Nouvelle -Guinée certaines espèces émettant de longues tiges colorées servaient après les avoir tresser à fabriquer des ceintures

Si l'orchidée m'était contée : les bulbophyllum
Si l'orchidée m'était contée : les bulbophyllum

Les bulbophyllum se confondent en ingéniosité lorsqu'il s'agit de trouver des alternatives en matière de mimétisme.

Plusieurs d'entre eux possèdent des labelles qui ne se contentent pas d'imiter parfaitement l'insecte, grâce à un pivot parfaitement équilibré ils simulent aussi le mouvement en se balançant .

Si l'orchidée m'était contée : les bulbophyllum

Bulbophyllum barbigerum avec son labelle recouvert de poil fins rouge rubis tremble.retrouvez sur le blog de http://les orchidees -de-sophie.over-blog.com/dans recherche pour avoir la photo de cette merveille.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Si l'Orchidée m'était contée
aerangis biloba
aerangis biloba

En dehors des questions qui se rapportent à la culture des orchidées de leur bien être, de leurs exigences, ici vous sera proposé un autre regard.

Certaines d'entre elles ont une histoire qui va bien au delà de ce que l'on pourrait imaginer, alors portes ouvertes sur ce " Monde étrange et merveilleux " qui dispose parfois d'atouts surprenants .

Les aerangis :

Redards insolites sur : Les aerangis, angraecum, anselia

Ce genre possède des racines aérienne longues on s'en servait de cordage pour les guitares, insolite Mais plus d'actualité aujourd’hui..

Au Gabon ses feuilles en infusion s'utilisaient comme vomitif .

En Afrique dans la superstition et à vérifier, bien sur , si l'on plaçait un aerangis thomsonii à proximité d'une couvée d’œuf de poules on assurait la réussite plénière de la couvée .

angraecum scottianum
angraecum scottianum

Les angrecum :

Toujours sensibles au émanations fleuries et douces,certaines espèces d'angraecum serviront à soigner des maladies des yeux., d'autres espèces verront leurs racines broyées et utilisées en cataplasme.

ansellia africana
ansellia africana

Les ansellia :

utilisées en infusion de pseudo- bulbes ou en inhalation de fumée on prétend que l'on échappait aux mauvais rêves .

D’autres tribus à partir de ces même pseudo-bulbes confectionnez un pâte qui servait de colle (glu ) pour fixer et décorer des plumes sur des flèches.

Au Sénégal la plante utilisée en décoction servait aux bains des enfants malades et quelques gouttes de sève soulageaient les maux d'oreilles .

Les orchidées seront toujours surprenantes pleines de ressources et surtout magnifiquement merveilleuses .

A très vite pour la suite merci de votre fidélité.

Redards insolites sur : Les aerangis, angraecum, anselia

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog