Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Articles avec #orchidees catégorie

Publié le par daphnie
Publié dans : #orchidées

Nous sommes nombreux à penser que les Orchidées exotiques s'inscrivent en majorité dans la richesse du monde végétal des tropiques .

En s'appuyant sur le fait que c'est la famille de plantes à fleurs qui comprend le plus grand nombre d'espèces et qui est le plus riche en formes et en coloris divers

 

 

 

 

 

Depuis toujours les orchidées

fascinent les amoureux de la nature ,

,et nous sommes

nombreux à rêver de les

cultiver , et de créer une ambiance tropicale dans

nos intérieurs .

 

 

 

 

 

                                                                                     Il convient tout d'abord de faire taire certains préjugés trop répandus à tort

 

Les orchidées tropicales sont des épiphytes et en aucun cas des parasites .

On se fait une idée fausse des différentes zones climatiques des tropiques d'où  sont originaires les orchidées que l'on trouve dans le commerce, et on croit à tort qu'elles affectionnent toutes une hygrométrie et une température élevée, si bien qu'on les tient parfois beaucoup trop au chaud et à l'humidité.

On oublie trop souvent que de nombreuses espèces tropicales et subtropicales vivent à des altitudes très élevées exp :

Dendrobium victoria - reginae vit au Philippines à des altitudes entre 1800 et 2400m

Toutes les orchidées ne possèdent pas des fleurs somptueuses, beaucoup ne développent que des petites fleurs dont le charme ne se révèle qu'à un observateur attentif  

 

 

 D'autres  préjugés demeurent encore en ce qui concerne les orchidées en tant que plante d'intérieur.

On les considère comme des plantes fragiles et délicates ne pouvant prospérer qu'en serre.

 En fait si elles sont judicieusement cultivées un bon nombre d'espèces réussissent très bien en appartement.

Leur renommée de plante fragile est " démodée " leur culture n'est nullement une science occulte réservée à des spécialistes , pour preuve leur succès croissant.

 

Il faut en finir avec les idées reçues qui font obstacles à la connaissance réelle d'une des familles des plantes les plus intéressantes , aujourd'hui elles se sont démocratisées et acquérir une orchidée ou commencer une collection n'a rien de très onéreux, et devient un enrichissement hors du commun.

Ne vous laissez pas dissuader par tous ses préjugés, sachez les dissiper , réalisez votre rêve , entrez dans ce monde merveilleux en considérant chacune d'entre elles comme un cas particulier.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Toi ma passion, #orchidées, #les Dendrobium

L'esprit de l'élégance,une alliance parfaite entre parfum et légèreté, fleurissant en une multitude de tons diversifiés, souvent pourvus  d' arômes aux effluves délicates.

                                                  Tels sont les Dendrobium

Dendrobium densiflorum

L'extraordinaire variété de formes et de couleurs est l'un des attraits du genre.

Dendrobium Alexandrae

Avec plus de 1500 espèces le genre comprend des types caducs et persistants, froids et tempérés, et possède une très large distribution qui s'étend sur la presque totalité de l'Asie Centrale, et subtropicale; des Indes à l'archipel du sud Asiatique, sur la Guinée, l'Australie du Nord, la Nouvelle-Zélande, et un certain nombre des îles du Pacifique

Dendrobium phalaenopsis

Les Dendrobium présentent une incroyable disparité dans leurs modes de vie, certaines espèces ont des fleurs solitaires, qui ne durent que quelques heures, voir un seul jour comme ci- dessous Dendrobium crumenatum appelé aussi orchidée pigeon ou colombe, répandu dans toute l'Asie du Sud-Est, et pour qui une chute brutale des températures à environ 10° , due souvent aux orages tropicaux provoque la floraison.

Dendrobium unicum au parfum de mandarine a une floraison de quelques jours seulement .

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les disparités  on rencontre Dendrobium pierardii  spécimen aux speudobulbes ovoïdes gros environ comme deux ou trois pouces, se terminant par deux feuilles oblongues au centre duquel on voit apparaître en hiver,   une hampe florale portant une myriade de petites fleurs délicatement parfumées , et comble de bonheur ces même pseudobulbes peuvent sans problèmes refleurir l'année suivante.

A l'opposé avec des  pseudobulbes d'une extreme  finesse  et une floraison également d 'à peine quelques jours , j'ai nommé

Dendrobium hercoglossum au senteur vanillée

suite avec le prochain volet

 

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #orchidées
Avis de recherche

Belle orchidée ayant perdu ses repères ( étiquette ) cherche tous les renseignements nécessaire à l'établissement de son identité, merci par avance de partager vos connaissances.

A très vite

Avis de recherche

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Présence & Partage, #orchidées

Pour le plaisir et le partage une exposition à l'honneur ce week-end avec la présence du producteur Joël Jack

A tous ceux qui pourront être présents bonne visite et belle découverte

Graine d'info

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures, #orchidées
Généralités & Cultures
Les Zigopetalum

Les Zigopetalum

Les zigopetalum doivent leur nom à un petit détail la base du labelle est en forme de joug.

leur beauté est égale à leur parfum.

Habitât :

le genre qui comprend environ entre 20 et 24 espèces ce rencontre au Brésil, Argentine, Pérou, et Paraguay.

Classification :

tempéré , frais

Support de culture :

Un compost de moyenne granulométrie ne pas hésiter à un ajout de la sphaigne.

Période de repos :

Aucune

Période de floraison :

Suivant le genre printemps, automne, hiver.

Durée :

4 à 6 semaines

Parfumé :

Oui et très agréable

Température :

jour 16° à 28° nuit 13° à 16° Les écarts de températures sont importants en période estivale, ils peuvent supporter de fortes températures si les nuits restent fraîches.

Luminosité :

Moyenne

Arrosage :

Abondant, régulier pendant toute la période du développement des pseudo-bulbes réduire dés la fin de leur maturité et se contenter de pulvérisations .

Humidité :

Entre 60% et 75% avec une bonne ventilation le gaufrage des feuilles sera un avertissement d'un manque, signalant un équilibre à rétablir par vaporisation .

Fertilisation :

Apport d'engrais un arrosage sur deux en période de nouvelle végétation puis réduire à 1 sur 3

Rempotage :

Un rempotage tous les deux ans à moins que la plante n'est pris trop d'expansion et soit gênée dans son développement.

Multiplication :

Par division de pseudo-bulbes lors d'un rempotage.

Résumé :

Accorder une attention particulière aux jeunes pousses sensibles à la pourriture, ne pas les mouiller pendant les arrosages.

Un passage à l'extérieur en saison estivale à l'ombre est très profitable.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Présence & Partage, #orchidées

Suite à une division dans l'année après un séjour en extérieur ce " petit bout " ce sera montré téméraire et m'offre un belle floraison avec 2 fleurons

Coelogyne ovalis

Coelogyne ovalis

Le genre comprend environ 200 espèces réparties en Asie du Sud-Est et dans les îles du Pacifique Ouest, leur distribution est très large et leur mode de culture dépend de leur condition climatique en milieu naturel la plupart se cultivent en tempéré à l'exception de quelques froides comme ( exp : entre autres , Coelogyne cristata , fimbriata )

Passion Orchidées
Passion Orchidées

Compte tenu de la diversité des différentes espèces de coelogyne il est important de savoir leur climat d'origine et de les cultiver en le respectant si on veut obtenir une nouvelle floraison :

chaud , tempéré , froid

Passion Orchidées

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Généralités & Cultures, #orchidées
Généralités & Culture

Rempotage

Matériel : Pots de différentes grandeurs, de préférence en plastique

Billes d'Argiles

Polystyrène

Compost spécial orchidées de différentes granulométrie

Sécateur

Vaporisateur

Poudre désinfectante style Aliette

Hormone de reprise ( facultatif )

de la sphaigne

Pots : ils seront passées sous l'eau javellisée, et brossés pour éviter toute contamination

avec les pots déjà utilisés, il peut y avoir des œufs en dormance, donc on va de

cette façon en principe les éliminer.

Les prévoir de différentes grandeur, ne pas perdre de vue qu'en règle générale les

orchidées se plaisent à l'étroit, et qu'une fois la plante débarrassées des racines

endommagées, ou mortes toujours source de pourriture future, la plante risque

d'être plus petite.

Compost : de différentes granulométrie . Pour une plante avec de grosses racines on

choisira un compost relativement grossier, et plus fin pour celles à petites racines

On peu également choisir de la sphaigne ce qui semble parfaitement leur

convenir seule contrainte maintenir celle-ci toujours humide.

Sécateur : Il devra être passé à la flamme, toujours dans l'objectif de ne pas contaminer

la plante.

Opération rempotage : elle passe forcement par le dépotage. Prendre des précautions

pour ne pas abimer la plante, au besoin casser le pot. La débarrasser à l'aide

du sécateur, de toutes les racines mortes ou endommagées. Prendre soin de ne

pas détruire celles qui sont vivantes et assureront la reprise. Certaines plantes

trop grosses pourront à cette occasion faire l'objet d'une division ( exemple une

potée de cymbidium ) s'assurer qu'il y ait au moins trois jeunes bulbes dans

chacune des divisions.

Tremper la plante dans l'eau additionnée d'un d'Aliette pendant quelques 5 Mn

pour éliminer toutes possibilités d'infection parasitaire.

Prendre un pot, déposer dans le fond des billes d'argiles, y ajouter des morceaux

de polystyrène , cela va permettre à l'eau de s'écouler correctement, et de

préserver à la plante une réserve d'humidité, puis le compost légèrement

humidifié. Installer la plante en tapotant le pot sur le plan de travail pour permettre

aux racines de se placer confortablement, ne pas tasser avec les doigts pour ne

pas les abimer.

Si votre choix ce fixe sur de la sphaigne , mettre toujours des billes d'argiles au

font combler le pot avec la sphaigne humidifiée et avec les doigts y installer la

plante maintenir une humidité constante.

La plante sera ensuite laissée au repos pendant 15 jours à 3 semaines, on fera

juste quelques vaporisations pour éviter la déshydratation.

Dés l'apparition de nouvelles pousses , feuilles, ou racines, on reprendra

normalement arrosage et fertilisation.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Présence & Partage, #orchidées

Invitée dans une jardinerie Tropic-Plantes à Caveirac pour donner des conseils de culture J'ai préparée entre autres, cette fiche de rempotage que j'ai voulu le plus simple possible , je la partage avec vous dans l'article suivant mais avant je vous laisse en présence de quelques belles qui entoureront mon week-end

D'ici et D'ailleurs......
D'ici et D'ailleurs......
D'ici et D'ailleurs......
D'ici et D'ailleurs......
D'ici et D'ailleurs......
D'ici et D'ailleurs......

comme vous le voyez les phalaenopsis sont à l'honneur mais pas que je partage avec vous dès que possible la suite

D'ici et D'ailleurs......

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Présence & Partage, #orchidées

Ce répertoire a pour but d'une part, de classer les orchidées de ma collection par ordre alphabétique et au fur et à mesure d'y ajouter les fiches de "Généralités & Cultures" manquantes, et d'autre part un moyen de partage.

adaglossum

adaglossum

Un tempéré - froid à cultiver comme les Odontoglossum * voir fiche

aerangis rodhosticta : tempéré -chaud  * voir fiche

aerangis rodhosticta : tempéré -chaud * voir fiche

Angraecum scottianum :  tempéré  *  voir fiche

Angraecum scottianum : tempéré * voir fiche

angraecum eburneum  : tempéré * voir fiche

angraecum eburneum : tempéré * voir fiche

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #orchidées

 

Depuis le début du mois de juin " les belles " ont pris leurs quartiers d'été , installées dans les moindres recoins où l'ombre est présente , profitant malgrè tout de la clarté diffusée au travers du feullage , les variations de température jour/nuit aidant à la fabrication de nouvelles pousses et parfois même à des floraisons .

Je vous invite à les découvrir

 

20030101_25.JPG

 La cohabitation se fait sans heurt un arrosage léger tous les deux jours où trois suivant la chaleur diurne

 

20030101 24

 Epidendrum falcatum est en surplomb pour laisser à ses longues feuilles suffisamment d"espace

 

20030101 27

 

 20030101 28impossible de ne pas apprécier le climat estival

 

20030101 29

Une ancienne chaise de jardin accueille les bébés un panier grillagé posé sur une bassine remplie d'eau en s'évaporant elle assure de l'humidité ambiante

 

20030101 30 Quelques rayons de soleils au plus chaud de la matinée s'infiltrent à travers la haie d'où la mise en place

de ce mini parapluie pour éviter toute brulure de feuillage

 

 20030101 31Un oncidium a trouvé place au pied de l'acacia

20030101 3220030101 33 tout ce petit monde va surement apprécié et préparer les futures floraisons

20030101 34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite se termine sur un espoir que nous allons tès vite retrouvé                Daphnie

 

20030101_07.JPG

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog