Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

les orchidees de daphnie de a - a - z

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z

Synonyme :Tetramicra bicolor, Leptotes glaucophylla

Je fus découverte en 1831 par Arnold Harrison dans la Serra dos Orgâos près de Rio de janeiro.
Un peu plus tard Georges Gardner adressa quelques spécimens en Angleterre, et l'un d'eux fleurit pour la première fois en 1839.

Je suis originaire de l'Etat de Minas Gerais au Brésil, de par ma taille on me qualifie volontiers de naine, je produis de très belles fleurs entre l'automne et l'hiver.
D'ailleurs en ce moment je prépare ma future floraison, je vais tout faire pour tenir mes promesses , pourvu qu' un gastéropode ne soit pas à proximité et ne s'offre un" petit déj" nocturne ! !

Image Daphnie

Je vis en moyenne altitude entre 500 et 1000 mètres,  je pousse dans les arbres des forêts ombrophiles toujours humides, on me rencontre aussi bien au Brésil que dans les forêts tropicales humides et denses du Paraguay et de l'Argentine.

Pour la petite histoire les Brésiliens font sécher mes capsules et parfument leurs glaces et autres desserts avec les graines qui ont une saveur proche de celle de la vanille.

Mes exigences: je préfère les endroits ombrés, une ambiance tempérée, des vacances au jardin de juin à fin Août.
je ne demande pas de période de repos, avec cependant un peu moins d'humidité en hiver.

Image Daphnie  floraison 2008
Pardon je fais un peu ma timide , mais allez je me laisse croquer en entier

                                                          
D'un clic à l'autre laissez vous guider par votre curiosité
 " les messagères de la beauté " seront là pour vous accompagner .
Merci de votre visite       

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
Je suis un hybride primaire
De par mon côté Laelia purpurata je suis la fleur nationale du Brésil
originaire de la côte atlantique brésilienne.

Je fus découverte par Lindley & Paxon en 1852 .
 Je suis souvent croisée avec des Cattleya

En milieu naturel je vis dans les forêts denses à proximité des cours d'eau,
 et à moins de 180 mètres d'altitude.

Mes fleurs au parfum proche de la réglisse ont des pétales et sépales blancs teintés de rose, mon labelle pourpre foncé est légèrement frisotté sur les bords .

image Daphnie
 Au milieu du χΙχème siècle les jardiniers commencèrent à mieux cerner mes exigences :
Lumière vive, humidité atmosphérique élevée, compost aéré et drainant, un arrosage modéré
"le trop" risque de faire pourrir mes racines, un repos en hiver  est obligatoire.

Ma provenance Joël Jacq Sanary/ mer   link

Partez pour de purs moments de vagabondages , laissez vous guider par le charme naturel
des belles conquérantes que sont " les Orchidées "   

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
Je suis une Brésilienne,  découverte par Reichenbach fils en  1873 .

 En milieu naturel je vis  dans les forêts denses de faible altitude, vous l'aurez tout de suite compris je suis une orchidée tempérée,qui a besoin de beaucoup de lumière, d'une forte humidité, et d'une bonne aération.

Pendant ma période de repos  qui intervient à l'automne , la température pourra être un peu plus fraîche.

Image Daphnie

 
La forme étoilée de mes fleurs et la longue durée de ma floraison printanière fin février ...... avril  me donne droit à une place préférentielle auprès des orchidophiles.


Plaisirs botaniques, joies de la découverte, la nature nous invite dans son paradis végétal

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z

Je fus signalée par Charles Plumier dés 1703 dans son ouvrage " Helleborine cochleata flore " , Linné me décrivit ensuite sous le nom d'Epidendrum cochleatum en 1763.
Je fus classée en 1955 dans le genre Encyclia par l'abbé Albert Lennée, puis en 1997 dans Prosthechea par William Higgins .

Quoi qu'il en soit je fus l'une des premières orchidées cultivées dans les jardins royaux de Kew.

Je suis une Sud-Américaine et on me rencontre au Mexique, en Colombie, aux Antilles, de la Floride au Venezuela.

Je suis très appréciée par la durée de ma floraison et l'originalité de mes fleurs inversées.

Certains décrivent ma fleur en forme de poulpe et le labelle en forme de coquillage ce qui m'a valu d'ailleurs ce surnom "d' orchidée coquillage"

Mes fleurs évoquent aussi la forme d'une pieuvre ,  mes sépales et mes pétales en forme de petits rubans torsadés pendent sous un labelle arrondi pourpre foncé presque noir qui me conférent un charme insolite.

Chacun de vous est libre de donner une interprétation différente , coqillage , poulpe ,pieuvre, j'accepte tout  ! ! !

Image Daphnie

Mes pseudobulbes oviformes un peu aplatis sur les côtés mesurent entre 5 et 20 centimètres de long , à l'extrémité de chacun d'eux, apparaissent 2 à 3 feuilles  elliptiques souples de 20 à 30 centimètres , au centre naissent des hampes courtes portant des fleurs isolées ou en petits bouquets  .Choisissez bien l'option souhaitée et croisez les doigts  ! ! ! !

Je m'accommode d'une serre tempérée ou d'un appartement avec une température variant entre 16 et 22°.
Je n'ai nullement besoin de période de repos, ma culture est similaire à celle des Cattleya , genre très proche de nous  "les Cochleata "  auxquels les hybrideurs nous ont mariés, ce qui a permis de créer des hybrides compacts aux merveilleux coloris.

Une autre merveille d'hybridation  Encyclia prismatocarpa x Encyclya fragans

 Image Daphnie

Plaisirs botaniques, joies de la découverte,la nature nous invite dans son paradis végétal.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z

On peut me classer dans la catégorie " Bijoux " puisque mon espèce a été surnommée " orchidées-colliers".
Je fus découverte par William Boxall .

Endémique des Philippines,  de Luçon ïle principale de cet archipel  où le climat est chaud et humide, tempéré par la mer.

 La couleur de mes fleurs varie entre le blanc,le jaune et le vert avec parfois un labelle d'une autre couleur.

Mes pseudobulbes sont coniques, en touffe, longs de 6 à 8 centimètres et d'aspect un peu ridé, portant une feuille nervurée .

Image Daphnie



Mon inflorescence, d'abord érigée se courbe pour devenir pendante

 
lorsque plusieurs hampes sont en fleurs , juste un petit conseil si vous voulez les comptabiliser prenez une position confortable ! car nous excellons dans la foultitude, et nous assurons le parfum en prime .

Pas de difficultés particulière pour ma culture un arrosage régulier l'été avec apport d'engrais , mes jeunes pousses sont à l'heure actuelle matures et je prépare ma future floraison , j'ai besoin d'humidité ambiante et de chaleur tempérée .

D'un clic à l'autre laissez-vous guider par votre curiosité
strars incontestabes  nous serons là pour vous accompagner dans votre visite.
Merci de votre passage et de vos commentaires  .A très vite.

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
 Je suis classé dans les orchidées miniatures parfumées, avec une fragrance de vanille chocolatée ! hum ! !
avis aux gourmands .

C'est une des raisons qui font que je suis très apprécié des collectionneurs d'orchidées parfumées.

Je suis très décoratif de par la forme de mes fleurs et très résistant aussi. Peu exigeant je me contente d'une lumière tamisée, une luminosité plus forte en hiver pour induire ma floraison, et oui quand même je peux bien avoir un minimum d'exigence, pour un résultat final surprenant .

Image Daphnie

Pour ma culture rien de plus simple un support de liège habillé d'un peu de sphaigne qui maintiendra une bonne humidité  entre  60 à 80 % . et des brumisations régulières s'il vous plaît ajoutez y quelques gouttes d'engrais histoire de me nourrir un peu.  

 Oui ! oui  ! j'assure niveau décor , ma provenance ?     La Canopée     link



Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
Dendrobium ruppianum


 je fus décrit par John Lindley en 1852 d'après un spécimen qui avait fleuri dans les serres Loddiges &sms à Londres mais, certainement connu depuis bien plus longtemps pour avoir fleuri dans les serres de Kiew en 1824

Mes pseudobulbes ovoïdes gros environ comme deux  ou trois pouces se terminent par deux feuilles oblongues au centre duquel on voit apparaïtre en hiver une hampe florale aux petites fleurs blanches délicieusement parfumées.

Je tiens à préciser que chacun de mes pseudobulbes peut sans problème refleurir l'année suivante.

Image Daphnie

Mes nouveaux pseudobulbes se forment au printemps si je peux être placé  à l'extérieur, de fin mai à début octobre  dans un endroit lumineux sans soleil direct je suis très heureux . Un arrosage régulier suivi de fertilisation servira à préparer ma future floraison.

rentré en serre tempérée- froide avec un bon éclairage je n'ai plus besoin de grand chose surveillez bien l'apex de mes cannes car de belles surprises vous attendent.



Je vous avez prévenu voici l'apothéose
Je fus adopté en 2001 provenance  Exofleur j'ai mis 2 ans pour m'installer, actuellement j'ai pris de l'envergure , et je donne tous les ans une superbe floraison attendue toujours avec beaucoup d'impatience

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
Je suis originaire de l'Inde , Népal et Birmanie

Image Daphnie 

 Mes fleurs rose tendre ont un  labelle arrondi en forme de jupon legérement ourlé de fines franges ,
un must de délicatesse , avec le parfum en plus.

Mes pseudobulbes longs minces comme un morceau de bambou peuvent mesurer jusqu'à 1 mètre de long .

Ma culture sera donc de préférence en suspension dans une serre tempérée, une pleine lumière en hiver stimulera ma floraison printanière. Notez que si les conditions où  je me trouve  me conviennent , je peux fleurir plusieurs fois dans l'année.

Dés que l'automne arrive ralentissez bien les arrosages une fois tous les 10 jours et n'oubliez pas un arrêt total en hiver , juste quelques brumisations de temps en temps.

Allez pas d'hésitation tampis je prend la  pose encore une fois

à      Orchidium-Vaunage     depuis 2004     provenance Joël Jack     link

Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
Dendrobium phalaenopsis
synonyme Dendrobium bigibbum , Dendrobium sumneri


Je suis originaire de Nouvelle Guinée, Papouasie, Australie.
Je suis l'emblème de l'état de Queesland  en Australie depuis 1959

Décrite par John Lindley en 1852 d'après un spécimen qui avait fleuri dans les serres Loddiges & sms à Londres , mais certainement connu depuis bien plus longtemps, pour avoir déjà fleuri dans les serres de Kiew en 1824.

 je suis une orchidée de serre tempérée ,chaude ce qui signifie que je dois être cultivée dans un environnement humide ( je laisse votre imagination créative pour déposer autour de moi des composants remplis d'eau )

 Une température relativement élevée , un emplacement lumineux, voire très lumineux,des arrosages espacés en hiver , effet rétrospectif assuré , et  de ce fait je me place comme  idéale en culture d'appartement.

je me décline en multiple coloris suivant les hybridations pour le plaisir de tous.

Image Daphnie


On peut admirer mes fleurs ravissantes pas moins de 8 à 10 semaines, la Thailande et Singapour approvisionne en fleurs coupées , tous les marchés du monde , pendant tous les mois de l'année.

version moins colorisée

Je suis sans aucun doute l'espèce la plus populaire de cette catégorie.
Je vous assure que je n'ai nullement constaté en affirmant ceci que mes cannes avaient pris " la grosse tête"

Notre prochain rendez-vous Dendrobium pierrardi


Voir les commentaires

Publié le par daphnie
Publié dans : #Les orchidées de Daphnie de A - à - Z
Je suis l'espèce la plus connue des Dendrobium, la plus cultivée, la plus populaire de l'Inde   allez j'arrête vous finiriez par avoir un doute ! ! et pourtant c'est l'exacte vérité.

Mes origines : Inde, Thailande, Laos, Vietnam

Mes pseudobulbes noueux, érigés, de taille moyenne ( du majeur ) mesurant entre 30 et 40 centimètres donnent naissance à chaque noeud à une feuille coriace qui vit environ 2 ans. De ces noeuds des boutons floraux  jaillissent ,de longues durée souvent odorants.

Ici je suis représenté en version colorisée qui  me donne un atout suplémentaire dans la carte séduction,  mais généralement j'évolu dans les teintes claires blanc rosé , avec parfois une gorge pourpre , attention dans ce cas là  n'allez pas vous imaginer que je me suis enrhumé ! !

Image Daphnie


Les secrets du bien- être:

J'apprécie un passage au jardin l'été dans un espace frais  , et j'adore profiter des nuits fraîches de l'automne
alors pas de précipitation pour me rentrer, avec mon cousin Dendrobium kingianum nous sommes les derniers à vouloir rentrer. Nous ne sommes pas frileux   

A partir de janvier 6 semaines sans arrosage , avec une température autour de 10° sera la la clé de la réussite d'une floraison future.
Lorsque mes boutons pointent le bout de leur nez, augmentez un peu la température , reprenez des arrosages très modérés , et surtout offrez moi une exposition pleine lumière.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog