Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #orchidées
Maxillaria rufescens
Image Daphnie

Synonyme : Maxillaria acutifolia, Maxillaria rugosa Scheidw, Maxillaria articulata.

Originaire des Antilles, Amérique centrale, pays du nord de Amérique du sud, je fus découverte dans l'île de la Trinité, aux Antilles, et décrite par John Lindley.

Le nom du genre Maxillaria vient du latin maxilla qui signifie "mâchoire" il fait allusion à la forme du labelle qui effectivement y ressemble.

Je suis classée dans les orchidées petites à moyennes, mes pseudo-bulbes allongés portent chacun une feuille coriace, on me rencontre dans les forêts pluvieuses au alentour de 700 mètres .

 Je suis très florifère , je peux fleurir à n'importe quelle période de l'année , et  plusieurs fois par an .Mes fleurs solitaires au parfum de vanille, souvent de couleur jaune parfois orangée avec un sépale tacheté de brun rouge en particulier vers le sommet sont portées par des tiges courtes d'environ 7 centimètres.

Mes exigences : 
Une lumière tamisée, une  ambiace tempérée, une  forte humidité, un rempotage tous les 2 à 3 ans.

 Les secrets de mon bien-être :
Je me plais dans de petits pots, je m'accommode de n'importe quel substrat, j'apprécie un repos de 3 semaines après ma floraison.

 Je suis arrivée à Orchidium-Vaunage en 2003 venue du producteur M Vacherot, et  j'ai donné à ce jour de multiples floraisons


 

                                                    nouveautés feuilles à feuilles





Commenter cet article

sophie 22/09/2009 11:36


Je n'arrive pas avec eux,aucune fleur que de la verdure et c'est bien dommage.
Bisouss


daphnie 22/09/2009 13:42



Coucou, on a tous nos défaillances en matière de culture, même en appliquant à la lettre les conseils des manuels ou autres , je pense que l'endroit ou on les cultive y est pour beaucoup et que
les paramètres , luminosité,température,aération hygrométrie,fertilisation,et période de repos impératif sont la clé de la réussite .
Mon Epidendrum cilliaré a boudé 4 ans avant de m'offrir sa première floraison.
ouf je n'y croyais plus . Qué bonheur d'un seul coup !!

On dit que la culture des orchidées est la meilleure école de la patience.

A suivre   bisous



Articles récents

Hébergé par Overblog