Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie

Le genre possède d'étranges particularités , qui lui conférent un charme fascinant

Classification: famille des Epidendroïdeae , Cymbidieae; Catasetinae

Étymologie :

Dérivé du grec Kata " en dessous " et du latin seta " soie en référence aux deux antennes pendantes en forme de soie sous le gynostène , des fleurs mâles plus précisément sous la colonne .

le genre fut décrit pour la première fois par Louis Claude Richard et comprend environ 120 espèces et quelques hybrides naturels

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Habitât naturel :

Ils vivent du sud de l'Amérique , au Brésil , au Pérou , au Mexique jusqu'à la Bolivie.

Description :

Le genre est sympodial , généralement épiphyte poussant sur des bois morts , parfois lithophyte , ou terrestre pouvant se rencontrer depuis le niveau de la mer jusqu'à des altitudes de 2200 mètres.

C'est encore une fois l’importance de bien connaitre leur appartenance géographique , pour mener à bien leur culture

Les pseudobulbes sont le plus souvent volumineux, constitués de plusieurs entre nœuds de forme ovoïdes à fusiformes .

Le feuillage est caduque mais garde à la base du bulbe des feuilles engainantes qui finissent par sécher et devenir des bractées membraneuses, parfois on y voit une épine acérée .

Les inflorescences naissent à la base du pseudobulbe et peuvent être des fleurs femelles ou mâles , plus rarement l'inflorescence porte les deux types de fleurs , la plante est hermaphrodite

Cette dualité de fleurs et la complexité de leur structure ont désorientés les botaniste du dix huitième  siècle au point qu'une même plante c'est retrouvée dans plusieurs genres .

Culture :

Étant donné l'importance des pseudobulbes il est préférables de les cultiver dans des pots bien lestés. Les Catasetum marquent une période de repos en perdant leurs feuilles que l'on respectera en limitant au maximum les arrosages.

  arrosages et apport d'engrais à la reprise de la végétation tout en douceur , et dés que la plante a installer son système racinaire ils deviendront copieux en prenant soin de ne pas mouiller le cœur des nouvelles pousses sous peine de pourriture

  Ils requièrent une bonne luminosité de mars à novembre sans soleil direct , mais peuvent y être exposés pendant la période hivernale .

A noter :

Comment reconnaître une fleur mâle d'une fleur femelle ?

Les fleurs mâles sont résupinées ( labelle tournée vers le bas ) alors que le labelle des fleurs femelles est orienté vers le haut  , les inflorescences mâles portent plus de fleurs que les inflorescences femelles.

Peut on influer sur le sexe de la fleur ?

La chose a été sérieusement expérimentée , l'intensité de la lumière influe sur le sexe de la fleur .

Une lumière intense induit des fleurs femelles, alors qu'une lumière moins forte favorise l'induction de fleurs mâles.

Réputés de culture à difficulté moyenne , leur extravagance et leur grade diversité méritent qu'on s'y essaie.

Photos empruntées au catalogue Nardotto

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog