Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

Les cattleya sont  certainement parmi les orchidées les plus populaires après les phalaenopsis

 lorsqu'on parle d'orchidées pour le profane c’est leur image qui est souvent véhiculée.

C. Labiata

Lors de sa floraison en 1818 cette orchidée aux fleurs extraordinairement grandes, aux pétales ondulés , mauve liliacée, et au labelle en forme d’entonnoir à bord dentelé et taché d’or et de rubis fut saluée par Cattley comme la plus splendide de toutes les orchidacées.

Pourtant elle aurait pu ne jamais donner lieu à tant d’éloges

Découverte sur les montagnes Organ prés de Rio de Janeiro  pas encore en fleur , elle ne suscita aucun intérêt pour Willam Swainson

Il envoya d’autres plantes brésilienne enveloppées dans les feuilles et les pseudo bulbes de l’orchidée .

Sans la présence d’esprit de W. Cattley et sa curiosité qui le fit mettre en culture ses <  déchets > ce magnifique cattleya n’aurait vu le jour

En 1921 John Linné classa cette espèce  dans un nouveau genre  qu’il nomma  cattleya  en l’honneur de W.Cattley. et labiata en référence à son remarquable labelle satiné.

Peu de temps après la découverte, l’habitât naturel de l’orchidée fut détruit , à la suite de déforestations et d’implantations de caféiers , elle disparue à la fin des années 1830, pour ne réapparaître qu’en 1891 ( 60 ans )après .

 Grâce à Frédérick Sander elle renoua avec l’horticulture pour que Marcel Proust en fasse la fleur préférée d’Odette de Crécy

Dans <<  du côté de chez Swann >>

Voila pour la petite histoire , elle a sa place dans le monde des Cattleya 

Voila pour la petite histoire , elle a sa place dans le monde des Cattleya .

Classification : Epidendroideae , Laeilinae

115 espèces sympodiales épiphytes au niveau des forêts humides, ou litophytes sur les rochers exposés au soleil , les hybrides se comptent par milliers et vont de la plante miniature

Aux grandes fleurs d’une incroyable beauté que l’on pourrait considérer comme extravagantes .

Description :

 le pseudobulbe de forme cylindrique , ou en fuseau aplati latéralement , souvent engainé  est unifolié ou bifolié (porte à son extrémité une ou deux feuilles )selon les espèces .

L’inflorescence part d’une bractée florale simple ou double  , située en apex . Les pétales et sépales sont libres le labelle la pièce maîtresse de la structure florale  reste l’atout majeur .

Les boutons floraux sont généralement enfermés dans un fourreau protecteur , qui sèche et se fend pour permettre au bouton de sortir.  Il s’écoule 3 à 6 semaines entre l’ouverture et la fanaison d’une fleur de Cattleya.

 

Culture :

Les cattleya se cultivent en serre tempérées chaudes , ils ont besoin de beaucoup de lumière ,d’arrosages réguliers en période de croissance , à la mise en place des nouvelles pousses ,leurs nombreuses racines de nature fortes ont tendance à déstabiliser les pots , il faudra donc agir en conséquence en prenant soin de bien les caler , à l’occasion d’un rempotage  environ tous les 2 ou 3 ans ,  une division des pseudobulbes sera envisagées, alors on pourra lester le pot avec des graviers au fond avant de continuer l’opération et bien tuteurer la plante .

Un passage en extérieur en période estivale leur fera le plus grand bien.                                                                                                     Surtout ne pas se priver de leur beauté 

     

    

 

Les photos ayant servies de support pour cet article sont de Jacques Broche 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog