Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Orchidium-Vaunage

Orchidium-Vaunage

Passion des Orchidées en partage , leur mode de vie , leur culture , côté jardin les exotiques, tropicales, cactées etc

Publié le par daphnie
Publié dans : #Orchidées: genre -généralités & culture

Les hyménoptères : abeilles, bourdons, guêpes , et fourmis pollinisent à eux seuls plus de 60% des orchidées                                                                                                                                       

  

Les Ophrys ont établi avec des petites guêpes du genre Gorites.

des relations très sophistiquées. Chaque espèce d'Ophrys possède sa propre forme , sa propre couleur, attire une seule espèce de guêpes toujours des mâles .

Le mimétisme ne s’arrête pas là , les fleurs secrètent une substance odoriférante , semblable à celle dégagée par les hormones sexuelles ( phéromones ) des guêpes femelles.

 

 

 

Chaque espèce dégage un parfum qui n'attire qu'une seule catégorie d'insecte . et l'émission de cette phéromone ne se produit que quelques jours avant celle de la guêpe femelle , d'où l'assurance d'attirer ainsi leurs pollinisateurs .

 

Les "ingrédients" étant tous rassembler , il se pose sur la fleur peu participative à ses ébats amoureux.

 A l'issue de ses gesticulations intempestives  les pollinies  seront déposées sur sa tête et son thorax , dépité , frustré,peu rancunier, tentant à nouveau sa chance,  en dépositaire il repartira vers une autre fleur avec pour offrande  son précieux fardeau

 

 

 

Des expériences récentes remettent en question l'attirance des insectes mâles par le seul  leurre visuel du labelle.

Dégradant la fleur et la rendant méconnaissable , il s'est avéré que les mâles guêpes continuent à s'accoupler, on remet donc l'attraction uniquement au parfum.

Certains scientifiques pensent que le mimétisme visuel serait apparu dans un premier temps , et pour parfaire leur séduction elles auraient ajouté un parfum envoûtant et trompeur.

D'autres pensent que la ressemblance n'est qu'approximative,  et privilégient le leurre tactile

le labelle des ophrys est recouvert de poils qui présentent d'étranges similitudes avec l'abdomen des guêpes femelles

Chaque espèce de Gorites présente une disposition de poils sur son corps qui lui est particulière étrangement cette même disposition se retrouve sur le labelle de l'ophrys qu'elle visite.

On peut donc penser que l'attraction est à la fois due à la pilosité et au parfum

En mode tactile et hospitalier

La séduction est fréquente de nombreuse espèces se couvrant de poils odorants plus ou moins colorés .

 Les Serapia lingua attirent des petites mouches,  allant jusqu'à leur servir de dortoir pour passer la nuit , au petit matin elles s’envoleront porteuses du  précieux pollen, délivrées sur les autres fleurs lors de leur visite

  

Les photos d'Ophrys sont tirés d'un ouvrage 

Hybrides d'Oprhys du bassin méditerranéen occidental

                                                              Rémy Souche 

du même auteur 

Les photos de Sérapia de J. Broche 

Commenter cet article

Josiane 04/05/2018 17:45

Jacqueline tu es une botaniste experte, c'est un immense plaisir de te lire et d' admirer tes photos. Un regret : j'aimerais être ta voisine. Bises et bon W.E.

daphnie 05/05/2018 08:40

Coucou , j'espère que tu vas bien avec les jours longs et beaux on organise une rencontre BIses

Articles récents

Hébergé par Overblog